COMME UN ULTIME ACTE DE RÉSISTANCE
F. Baroin, A. Zajac, M. Ehlinger lors de l’inauguration de la fresque.

COMME UN ULTIME ACTE DE RÉSISTANCE

10 février 2023
Catégorie(s) :

Inauguration de la fresque - Bourse du Travail

La Bourse du Travail a laissé place à la brasserie « 3 brasseurs » et si l’histoire mémorable qui s’est écrite en ce lieu n’a pas été complètement gommée, c’est peu de dire que nous le devons à la communiste Anna Zajac et à son association Bourse du Travail Mémoire vivante.

Une magnifique fresque orne fièrement le mur intérieur de la brasserie qui occupe désormais cet édifice qui restera dans la mémoire auboise : La Bourse du Travail. Elle rappelle son histoire.

L’oeuvre des Passeurs de fresques est accomplie et l’inauguration est l’occasion de s’en féliciter. Mais que cela fut compliqué ! C’est en 2006, soit 100 ans après la naissance de la Bourse du Travail que la ville de Troyes décida de la fermer. Le choix de la date en disait déjà long sur la suite.

Lors de son intervention Martine Ehlinger, la Présidente des Passeurs de fresques a tenu à souligner devant François Baroin, avec la rondeur qui s’impose avant les petits fours que c’est : « après de nombreux aléas et grâce à la détermination et à la ténacité d'Anna Zajac, que la Ville de Troyes acceptait, en juin 2022, la réalisation d'une fresque et son financement ».

En d’autres circonstances on aurait remplacé « Aléas » par obstruction, car faut-il rappeler que c’est de haute lutte qu’Anna Zajac et son association ont fini par faire plier la municipalité Troyenne. Dans la première épure du projet de transformation de l’édifice, l’inscription même de « Bourse du Travail » avait purement et simplement été supprimée pour être rebaptisé « passage St Nicolas » en référence à l’église située juste derrière. Avec elle s’effaçait un siècle d’histoire de la vie ouvrière auboise que Anna Zajac a au contraire honoré lors de son intervention à travers les figures du mouvement ouvrier figurant sur la fresque :

Jean Jaurès, Louise Michel, Maurice Romagon, Marguerite Buffard-Flavien, Jean Alemane, Jeanne Bouvier, Gaston Cheq, Jules Guesde, Léon Jouaux, Fernand Pelloutier.

Une pensée particulière pour René Jourdheuille

Il est d’ailleurs assez significatif que François Baroin dans son intervention ait souhaité mettre l’accent sur la halle au grain et son activité commerciale d’avant sa transformation de 1905 en Bourse du Travail. Une époque où la Place Jean Jaurès s’appelait : Place St-Nicolas. « Avec cette brasserie c’est en quelque sorte un retour aux sources » a souligné le Maire de Troyes. Certes mais heureusement pas complètement abouti. Puisque « la ténacité » d’Anna Zajac à fini par avoir raison d’un projet dont certains ont clairement souhaité l’aboutissement : une place Jean Jaurès rebaptisée St-Rémy, un passage St-Nicolas ouvrant sur l’église du même nom.

Cette fresque et le nom Bourse du Travail qui figure donc toujours sur l’édifice, c’est un ultime acte de résistance. Il rappellera à tout jamais l’intense vie ouvrière, politique, syndicale, sportive, culturelle qui a raisonné dans ces murs durant le siècle dernier.

En conclusion de son intervention, Anna Zajac a rendu « hommage à toutes ses femmes et ses hommes qui ont travaillé dans la Bourse du Travail, avec une pensée particulière pour René Jourdheuille qui a assumé pendant de nombreuses années la responsabilité de Secrétaire général de l’Union Départementale de la CGT ».

 

 

Partager l'article :

Les dernières actus

LES LIBÉRAUX S’EN PRENNENT TOUJOURS AUX MÊMES : LES PLUS PRÉCARISÉS !

Assurance chômage Par Camille Lainé Nous avions déjà abordé le sujet il y a quelques semaines dans nos colonnes, mais le gouvernement Attal s’en prend frontalement aux chômeurs. Là encore, toujours rien face à l’évasion...

MANDAT D’ARRÊT CONTRE NETANYAHOU ?

International Lundi 20 mai, Karim Khan, procureur de la Cour Pénale Internationale a réclamé un mandat d’arrêt contre Benyamin Netanyahou et son ministre de la défense Yoav Gallant. Le magistrat a déclaré avoir « des...

AUTODÉTERMINATION

L'ambassadeur de Cuba en France, lors de la Conférence pour la paix au siège du PCF, a rappelé que l'autodétermination a été LA décision qui a entraîné le blocus : il était impensable pour les...
1 2 3 336

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram