BINOME PARITAIRE OR NOT

BINOME PARITAIRE OR NOT

10 février 2023
Catégorie(s) :

Une question a été posée au dernier Conseil national du PCF : faut-il, dans une optique - féministe - de féminisation du parti, imposer le binôme paritaire ? À savoir, par exemple, qu'à l'intérieur de chaque instance fédérale (secrétaire de fédération, de section, de cellule) il y aurait une femme et un homme pour partager une même fonction. 80% des secrétaires de fédération sont des hommes, les femmes étant souvent empêchées de prendre des responsabilités par des contraintes familiales - et contraintes est le terme juste -, ainsi ce système obligerait-il à féminiser les cadres du parti. « Obliger » induit qu'il serait difficile a priori à certains camarades de laisser leur place à une femme. On pourrait certes penser, à voir certains cas médiatiques récents, qu'il y a peut-être chez certains individus mâles de l'espèce humaine, comme chez le gecko, la présence de sétules* qui leur permettent d'adhérer et de s'accrocher très fortement à leur siège ; on pourrait citer les noms de Noël Le Graët ou de Bernard Laporte, dont le décramponnage de leur siège fut laborieux.

Cette idée de binôme paritaire obligerait donc à tous les niveaux de notre organisation de faire monter des candidatures féminines, ce qui pose aussi un problème : une femme accèdera-t-elle à une responsabilité à ce poste parce qu'elle est compétente ou parce qu'il en faut bien une ? Il y aura évidemment un doute. Par ailleurs, dans un binôme, il n'est pas sûr que le partage des tâches soit effectif, ni que l'attelage tire dans le même sens, ce qui pose aussi d'autres problèmes. Sans parler de la question de genre, pour laquelle la tendance est de s'en dégager pour ne plus en faire un préalable, voire de donner la possibilité du genre neutre, ce qui laisserait la porte ouverte à un trinôme... Fabien Roussel a proposé une solution : dès qu'il y a possibilité de binôme, c'est l'homme qui se retire et laisse donc sa place à une femme. La femme est bien l'avenir de l'homme.

* Poils microscopiques ayant plusieurs fonctions, dont celle de l'adhérence sur support.

Partager l'article :

Les dernières actus

LE SURSAUT RÉPUBLICAIN, ENFIN !

Législatives Par Camille Lainé Coup de tonnerre dimanche dernier, alors que tous les sondages depuis les résultats du 1er tour annonçaient le RN premier voire même avec la majorité absolue, c’est le Nouveau Front Populaire...

L’HONNEUR DES ÉLECTEURS DE GAUCHE ET LES CAFOUILLIS DE F. BAROIN !

Second tour des législatives - Aube Une fois de plus, les électrices et électeurs de gauche de l’Aube se sont déplacés massivement ce dimanche pour faire barrage à l’extrême droite. Cette fois ci, ce sont...

IMPROBABLE PEU IMPOSSIBLE

Au-delà de l’apparent renversement entre les résultats du premier et du second tour des législatives, une ligne de force s'est dégagée : le rejet viscéral de la figure présidentielle et de sa politique brutale, pour...

PLUTÔT HITLER QUE FABIEN ROUSSEL

Par Cerise La vague brune du 30 juin a malheureusement fait tomber de nombreux députés de gauche dès le premier tour des législatives dont Fabien Roussel. Cette défaite a été commentée de nombreuses fois, à...
1 2 3 348

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram