BINOME PARITAIRE OR NOT

BINOME PARITAIRE OR NOT

10 février 2023
Catégorie(s) :

Une question a été posée au dernier Conseil national du PCF : faut-il, dans une optique - féministe - de féminisation du parti, imposer le binôme paritaire ? À savoir, par exemple, qu'à l'intérieur de chaque instance fédérale (secrétaire de fédération, de section, de cellule) il y aurait une femme et un homme pour partager une même fonction. 80% des secrétaires de fédération sont des hommes, les femmes étant souvent empêchées de prendre des responsabilités par des contraintes familiales - et contraintes est le terme juste -, ainsi ce système obligerait-il à féminiser les cadres du parti. « Obliger » induit qu'il serait difficile a priori à certains camarades de laisser leur place à une femme. On pourrait certes penser, à voir certains cas médiatiques récents, qu'il y a peut-être chez certains individus mâles de l'espèce humaine, comme chez le gecko, la présence de sétules* qui leur permettent d'adhérer et de s'accrocher très fortement à leur siège ; on pourrait citer les noms de Noël Le Graët ou de Bernard Laporte, dont le décramponnage de leur siège fut laborieux.

Cette idée de binôme paritaire obligerait donc à tous les niveaux de notre organisation de faire monter des candidatures féminines, ce qui pose aussi un problème : une femme accèdera-t-elle à une responsabilité à ce poste parce qu'elle est compétente ou parce qu'il en faut bien une ? Il y aura évidemment un doute. Par ailleurs, dans un binôme, il n'est pas sûr que le partage des tâches soit effectif, ni que l'attelage tire dans le même sens, ce qui pose aussi d'autres problèmes. Sans parler de la question de genre, pour laquelle la tendance est de s'en dégager pour ne plus en faire un préalable, voire de donner la possibilité du genre neutre, ce qui laisserait la porte ouverte à un trinôme... Fabien Roussel a proposé une solution : dès qu'il y a possibilité de binôme, c'est l'homme qui se retire et laisse donc sa place à une femme. La femme est bien l'avenir de l'homme.

* Poils microscopiques ayant plusieurs fonctions, dont celle de l'adhérence sur support.

Partager l'article :

Les dernières actus

EN ROUTE POUR LE NOUVEAU FRONT POPULAIRE !

Élections législatives Par Camille Lainé Abasourdis, c’est le sentiment général quant à 21h ce dimanche 9 juin le président Macron annonce la dissolution de l’Assemblée nationale. Alors que l’extrême droite est à plus de 40%,...

L'ESPOIR

L'espoir renaît. « Voilà ce dont on a besoin ; l'espoir. C'était le manque d'espoir qui abattait les hommes » a écrit Charles Bukowski*. Par manque d'espoir, beaucoup se sont agglutinés au bord du cratère...

LA TÊTE DANS LE SABLE

Encore un rapport sur le climat. Chauds les marrons ! Parler colmater à 1,5° voire 2°C est désormais plié et archi-plié. Les prévisions ne sont plus alarmantes, elles sont cataclysmiques. Mais pour une bonne partie...
1 2 3 341

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram