TARTUFFES

TARTUFFES

30 décembre 2022
Catégorie(s) :

Elle n'avait pas d'argent pour satisfaire les revendications des contrôleurs grévistes ni de mots assez durs pour les fustiger, pourtant, et cela l'embarrasse, la SNCF a encaissé des bénéfices record en 2022 : 2,2 Mds €. Bénéfices qui proviennent du non remplacement de personnel sous statut (moins 16 000 emplois en 10 ans, soit 10% des cheminots) et donc de la suppression de trains au détriment du service aux usagers, mais qui proviennent surtout de l'encaissement des bénéfices de ses filiales ; car, avec l'ouverture à la concurrence, la SNCF a créé des filiales en face de chacune de ses activités, la stratégie étant de se mettre en concurrence avec ses propres filiales, qui ont des employés sous droit privé et peuvent recourir à la sous-traitance mal payée. Ce sont ces filiales qui assurent des résultats exceptionnels à la SNCF, notamment dans le transport urbain, avec Keolis (+ 32% de chiffre d'affaires entre 2015 et 2019) ou dans le transport routier, avec Geodis (+17 %). Les excellents résultats sont donc dus surtout au transport sur route… Aberration totale au vu des impératifs écologiques.

Toutes les études montrent aussi que c’est avant tout les investissements publics qui garantissent l’efficience d’un réseau ferré et sa sécurité. Or l'État français investit dans son réseau ferré deux fois moins que l'Italie et trois fois moins que l'Allemagne. Le récent procès de la catastrophe de Brétigny-sur-Orge n'a d'ailleurs pas fait changer le gouvernement sur ce point : il manque environ un milliard d'euros par an pour la modernisation du réseau. Les Régions n'auront qu'à payer davantage...

La révélation de ces bénéfices tombe à pic : ce ne sont pas les grévistes qui ont « pris en otage » les Français, mais la direction de la SNCF qui assume tranquillement la spirale de destruction d'un service public, dans la droite ligne du libéralisme au service du capital, et avec les encouragements d'E. Macron et de l'UE. Tartuffes !

Partager l'article :

Les dernières actus

LA GAUCHE ACCROCHE L’ESPOIR AU PERCHOIR ?

Assemblée nationale À l’heure où nous écrivions ces lignes, nous ne connaissions pas l’issue du vote pour la présidence de l’Assemblée nationale, mais en s’entendant sur la candidature du communiste André Chassaigne au Perchoir, la...

LA DÉMOCRATIE MALADE

International - États-Unis La tentative d’assassinat contre l’ancien président des États-Unis le renforce dans son plan de reconquête de la magistrature suprême, au moment où les démocrates présentent un candidat affaibli et une stratégie anti-trumpiste...

« DÛT-IL Y PÉRIR »

Au Moyen-Âge, l'Église qui donnait le rythme du temps de travail, rendait obligatoire le repos dominical pour pouvoir (en fait, devoir) aller à la messe. Et s'y ajoutaient les fêtes religieuses. Et gare à ceux...
1 2 3 350

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram