PROXIMITÉ

PROXIMITÉ

21 octobre 2022
par 
Catégorie(s) :

Carlos Tavares, directeur général du groupe automobile international Stellantis, a essayé de promouvoir mardi sur France Info le capitalisme de proximité.

Première leçon : comment arrive-t-il à un revenu de 19 millions € ? Très simple : il est un salarié comme un autre, avec un contrat. Et même, 90% de son salaire est indexé sur les résultats de l'entreprise ( il prend donc le risque énorme de ne toucher qu' 1,9 million € par an... ) E. Macron s'est dit choqué par un tel salaire? Il n'y a qu'en France qu'un très haut salaire scandalise ( il évite quand même de dire qu'avec les dividendes son revenu a atteint les 66 millions en 2021, cela peinerait trop les Français).

Deuxième leçon : un partage des richesses ( tout est dans le « un ») est normal ; le montant total de la prime d'intéressement versée à l'ensemble des salariés - 300 000 dans le monde - est le même que celui versé aux actionnaires -beaucoup moins nombreux-. Et « c'est là un parfait équilibre car les salariés ont besoin des actionnaires qui ont besoin des salariés ». Quelle chance de vivre dans cette entreprise merveilleuse où l'exploitation des travailleurs n'existe pas et où les classes collaborent...

Troisième leçon : les salaires ont été augmentés au début de l'année de 3,2%, et l'ajout de la prime d'intéressement et de la prime exceptionnelle porte cette augmentation à 7%. Mais la CGT lui reproche de mélanger salaire et primes. La réponse de C. Tavarès est émouvante : « quand je vais acheter mon pain, la boulangère ne fait pas le tri entre l'euro qui vient du salaire et l'euro qui vient de la prime. C'est le même euro. » Incroyable, la CGT, qui revendique l'augmentation du salaire brut, n'y avait pas pensé ?!...

Bon, ce capitaliste qui-va-acheter-son-pain sait aussi dire qu'il licenciera si la construction de batteries à l'étranger doit entraîner une perte de 40% de la valeur ajoutée par voiture. La proximité a des limites.

 

Partager l'article :

Les dernières actus

UN ÉCOCINÉ À PONT-SAINTE-MARIE

Aube - culture Le cinéma UTOPIA va ouvrir ses portes en décembre à Pont-Sainte-Marie. Il y a bien longtemps que les cinéphiles attendaient cette ouverture. Une association (ARCEAU) avait vu le jour en 2018 grâce...

POUR GARANTIR L'ÉNERGIE À TOUS !

Services publics - Pouvoir d’achat L’accès à l’énergie est un droit vital pour vivre décemment, pouvoir se chauffer, se déplacer, se nourrir et produire de nouvelles richesses. L’énergie est, par conséquent, un bien commun de...

LE JOUR DE GLOIRE EST TARIFÉ

Les joueurs iraniens silencieux pendant l’hymne national en soutien aux victimes de la répression dans leur pays ; les Allemands se bâillonnent de la main pour protester contre la FIFA qui a interdit aux capitaines...

BRÈVES

SOIT DIT EN PASSANT... À Romilly viennent d’être plantés 65 arbres d’une première « micro-forêt ». Nos élus étaient présents à l’inauguration et ont même mis la main à la pelle. Rien à redire, sauf...
1 2 3 171

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2022 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram