MON LOGIS EXASPÈRE SES LOCATAIRES

MON LOGIS EXASPÈRE SES LOCATAIRES

23 septembre 2022
par 
Catégorie(s) :

St André-Les-Vergers - quartier Maugout - Ravel

Des femmes, beaucoup de femmes exaspérées par les conditions de logement indignes qu’elles subissent parfois depuis des années. Des témoignages poignants de locataires qui n’en peuvent plus de ne pas obtenir de la part de Mon Logis des conditions de logement dignes.

Des images de mur ruisselant d’humidité en hiver, de champignons poussant sur les murs de la salle à manger et le froid, toujours le froid en hiver. Parmi la centaine de locataires présents à cette réunion organisée par le Conseiller municipal du groupe d’opposition, St André Causes Communes, Jean Pierre Cornevin, tous se plaignent du froid. Les températures cette hiver ont atteint à peine les 15°. Alors lorsqu’en juillet les régularisations de charge sont arrivées dans les boites aux lettres, c’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. « Nous voulons bien payer l’augmentation de l’énergie, mais que l’on nous mette du chauffage, on nous considère comme des bêtes » témoigne cette mère de famille au bord des larmes. Le sentiment d’être méprisé après des dizaines de demandes d’intervention est bien là. Et puis comment payer la douloureuse ? La régularisation de charge se traduit bien souvent par un dû de plusieurs centaines d’euros. Et là comme le dit cette dame âgée : « Pour récupérer l’argent par contre Mon logis ne nous lâche pas » Une voix au fond de la salle s’exclame : « C’est Thénardier ».

Une force collective

La colère qui couvait depuis longtemps à l’intérieur de chacune et de chacun, aujourd’hui s’exprime et devient une force collective qui va aller grandissante.Cette réunion a permis à chacune et chacun d’exprimer son ras le bol, parfois même sa totale incompréhension de voir un bailleur social laisser à ce point de tels problèmes perdurer.

Jean Pierre Cornevin l’a clairement exprimé dans son intervention : « Cette réunion a pour but de faire connaître cette situation indigne et d’organiser une action de groupe afin qu’il soit mis un terme à ce scandale ». Le Conseiller municipal a également informé qu’il a été contacté par des locataires Mon logis du Quartier Ravel, des familles d’autres logements de St André dépendant de Mon logis l’ont appelé aussi. Tous rencontrent au minimum des problèmes de chauffage.

Et de déclarer : « Je le dis avec force : Les quartiers Maugout et Ravel représentent près de 20% de la population dryate. Nous n’acceptons pas que 20% de la population dryate soit traitée ainsi par un bailleur social qui ne fait pas son boulot. La loi SRU (solidarité et de renouvellement urbain) a défini ce que doit être un logement décent. eh bien, dans un logement décent, il n’y a pas d’humidité ni de moisissures, et la température ne doit pas descendre l’hiver sous le seuil des 18°. Et ce n’est déjà pas beaucoup ».

Mon Logis a des devoirs

Un bailleur social bénéficie de prêt aidé, de facilités d’investissement, d’exonération de taxe foncière : 600 000 € pour Mon logis pour son parc immobilier situé sur Troyes Champagne Métropole. Il a en contrepartie des devoirs.

Trib maugout-min

Doit-on accepter de laisser plus de deux mois les gens sans ascenseur ? comme cela a été dit lors de cette réunion. Les cafards dans les cuisines, les rats dans les parties communes, la liste est sans fin.

La colère est profonde, unanime. Le constat est sans appel. Mon Logis ne fait pas face à son devoir de bailleur parce que durant des années, il a laissé la situation de ces quartiers se dégrader. Ce n’est plus un problème de cas particuliers, d’un chauffe-eau, d’une fuite d’eau, tout cela est aujourd’hui dépassé. Il s’agit d’un tsunami. Mon Logis ne se sortira pas de ce scandale sans faire d’importants investissements comme par exemple sur son mode de chauffage au gaz complètement obsolète. Avec la crise énergétique le prix du gaz va flamber durablement. Mon Logis a l’occasion de redorer son blason en investissant sur ces quartiers dans un nouveau mode de chauffage avec des énergies renouvelables. Il a la surface financière pour le faire. Le veut-il ? c’est moins évident.

Chaque année la Société Anonyme Mon Logis, affiche des résultats net entre 6 et 8 millions €. Certainement de quoi satisfaire la tablée d’actionnaires. Les locataires ne sont pas logés à la même enseigne. Il serait temps qu’ils s’invitent aux festivités. Quant aux responsables politiques locaux, notamment les maires, il serait temps qu’ils ouvrent les yeux sur la manière dont sont considérés leurs administrés par Mon Logis.

Logement cmjn

Partager l'article :

Les dernières actus

LES AUBOIS SE MOBILISENT POUR L’AUGMENTATION DES SALAIRES ET DES RETRAITES

Aube - Politique C’est une journée que l’exécutif va scruter de près. Premier rendez-vous national de grèves et de manifestations pour la hausse des salaires et le pouvoir d’achat, le jeudi 29 septembre a donné...

AMIANTE : LA SNCF LOURDEMENT CONDAMNÉE !

Technicentre de Romilly-sur-Seine C’est la fin d’un marathon judiciaire pour près de 70 cheminots de la SNCF, embauchés au technicentre de Romilly-sur-Seine. Mercredi 14 septembre, la cour d’appel d’Amiens a mis un terme à 5...

Mon Logis

Non content d’exaspérer bon nombre de ses locataires des quartiers Maugout et Ravel de St André Les Vergers, en laissant des logements sans entretien et sans vrai chauffage, le bailleur a refusé de recevoir Jean...

GASPILLAGE

Au moment où les Iraniennes essaient de se libérer du joug religieux avec pour chant de ralliement Bella Ciao, les Italiens ont élu une admiratrice du Duce. Et l'UE dit seulement « la répression des...
1 2 3 151

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2022 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram