QUESTION DE MODULATION

16 septembre 2022
par 
Catégorie(s) :

Vigilance rouge pour les chômeurs. Déjà qu’ils doivent se gaver de cachets d’iode tant ils sont exposés aux radiations ! Les têtes de lard qui refusent de traverser la rue pour s’uberiser : paf !

Une nouvelle réforme, tout droit sortie, comme les précédentes, des tiroirs du Medef, est annoncée : « moduler » les indemnités « en fonction de la situation du marché du travail ». Des pelletées d’offres resteraient en tas. Pourquoi ? On ne le dit pas, mais c’est simple : pingrerie salariale contre « grande disponibilité ». Ce qui signifie des horaires à la con, week-ends compris. À quoi s’ajoute souvent l’éloignement géographique entre l’habitat et le lieu du travail ; les frais y afférant étant pour la pomme du salarié. Sans oublier la garde des enfants que la « flexi-mobilité » transforme en quadrature du cercle, ni les micro-boulots d’un jour, deux, quelques heures même. Refus ? Paf !

On fit un temps le boniment pour l’auto-entreprise. Ou comment se mettre à soi-même des chaînes. La statistique indique que deux tiers ne passent pas le cap des deux ans. Une grande partie du troisième s’effeuille dans les bourrasques d’une concurrence féroce entre « petits patrons ». Retour à la case chômage.

« Moduler », en l’espèce, c’est ôter aux chômeurs une part des droits pour lesquels ils ont cotisé. On sait l’instabilité du « marché du travail » et comment le patronat l’a, de tous temps, tripatouillée dans son intérêt : « Le but principal de la bourgeoisie par rapport à l'ouvrier est […] d'obtenir le travail en tant que matière première au plus bas coût possible… » (K. Marx).

Pourquoi ne modulerait-on pas plutôt l’impôt sur les bénéfices des 40 du CAC en fonction de la situation du pays dont ils ne sont pas exempts de responsabilité ?...

Partager l'article :

Les dernières actus

MON LOGIS EXASPÈRE SES LOCATAIRES

St André-Les-Vergers - quartier Maugout - Ravel Des femmes, beaucoup de femmes exaspérées par les conditions de logement indignes qu’elles subissent parfois depuis des années. Des témoignages poignants de locataires qui n’en peuvent plus de...

24 H SUR LE MÊME BRANCARD !

Santé - hôpitaux Madeleine Riffaud est aveugle. Mais elle voit bien mieux que beaucoup. Dans une lettre bouleversante adressée au directeur de l’AP-HP la résistante de 98 ans, atteinte d’un Covid long, décrit sa prise...

ENVOYEZ-LUI VOS FACTURES !

Des dizaines de milliers de britanniques ont dit qu’ils cesseront le 1er octobre de payer leurs factures de gaz et d’électricité. À cette date, les prix auront quasiment triplé en un an. Les compagnies brandissent...

ALLER EN TRAIN... RETOUR EN BUS !!

Inauguration de l’électrification Paris - Nogent S/Seine Ah l’électrification de la ligne 4 ! Un serpent de mer qui alimente le microcosme politique local depuis trois décennies et qui vient de voir enfin sa concrétisation...
1 2 3 148

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2022 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram