VIANDE

VIANDE

2 septembre 2022
Catégorie(s) :

Depuis la campagne des présidentielles et précisément le 10 janvier 2022, Mme Rousseau a trouvé en Fabien Roussel la cristallisation de tout ce qu'elle déteste : le mangeur de viande qui, aggravant son cas, voudrait que tous les Français puissent faire de même avec une viande issue d'un élevage de qualité et de proximité. Pourtant cela aurait dû plaire à Mme Rousseau : plus besoin d'importer des bêtes nourries aux antibiotiques et au tourteau de soja issu de la déforestation brésilienne. Mais le mangeur de viande en question conteste aussi que manger une entrecôte cuite au barbecue soit, comme le dit Mme Rousseau, un symbole de virilité - à déconstruire évidemment. Pour lui, manger de la viande dépend essentiellement de « ce que l'on a dans son porte-monnaie et non dans son slip ».

Quelques considérations : d'abord la viande - ne parlons même pas d'une viande de qualité - n'est pas à la portée de tous, surtout pour les 9,2 millions de personnes vivant en France métropolitaine sous le seuil de pauvreté, et d'autant que la viande en grande surface a augmenté de 10 à 18% depuis juin. La consommation de viande est d'abord liée au pouvoir économique de sa classe sociale. Ensuite l'évocation du barbecue - cuisine simple et souvent entre amis - appelle celle du camping, de l'apéro et d’une classe sociale, la classe populaire. Or des enquêtes ont montré après les municipales de 2020 que le vote EELV était essentiellement le fait d'urbains - et surtout d'urbaines - diplômés, assez jeunes et plutôt aisés. Il est alors plus facile d'être végétarien quand on peut choisir de l'être. Mme Rousseau, qui soigne son électorat, peine à contenir un réel mépris de classe à travers ses diatribes sur la viande et sur l'homme responsable de « l'androcène », qui étale une virilité insupportable en retournant les entrecôtes. Précision : je suis végétarienne.

 

Partager l'article :

Les dernières actus

LES ÉLU.ES DE GAUCHE S’ADRESSENT AU MINISTRE DE LA SANTÉ

Romilly - Clinique Pays de Seine Face à l’inquiétude provoquée par l’annonce de la mise en redressement judiciaire de la Clinique Pays de Seine, et l’ouverture de l’appel d’offre à reprise, les Élu.es du groupe...

KURDISTAN : UNE RÉVOLUTION DE FEMMES

Journée internationale de lutte pour les droits des femmes Dans le cadre de la Journée internationale de lutte pour les droits des femmes, nous avons échangé avec la porte-parole du Conseil Démocratique Kurde-France (CDK-F), Berivan...

SI NON VIS PACEM*...

E. Macron, qui se rêve stratège à longue portée, avait déjà proposé en octobre 23, à Jérusalem, la création d'une coalition régionale et internationale pour « lutter » contre le Hamas. Aucun succès. Il vient...
1 2 3 307

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram