« DURA LEX SED LEX »

19 août 2022
par 
Catégorie(s) :

L’occasion fait le larron. Les marchands d’eau s’étaient fait tirer l’oreille pour cesser les coupures et les réductions de débit interdites par la loi Brottes de 2013. Et il fallut même quelques coups de maillets de juges pour la leur faire entrer dans le crâne. Depuis, à Romilly par exemple, ce ne sont que giries sur une fuite d’impayés à cause, dit Véolia, de cette satanée loi.

Et voilà une sécheresse qui devient pain bénit. Des maires font ou veulent faire des « régulations » d’eau. Objection votre Honneur ! « Dura lex sed lex », la loi est dure mais c’est la loi : interdiction des coupures et des restrictions d’eau. Tel est pris qui croyait nous prendre, disent les usuriers de l’eau : il faut changer la loi, mieux, l’abroger. Basique ! Depuis 2013 que ça les turlupinait.

Partager l'article :

Les dernières actus

RETRAIT NON NÉGOCIABLE !

Réforme des retraites Pour l’acte 2 de la mobilisation contre la réforme des retraites ce sont 2,8 millions de Français.es qui sont descendus dans la rue ce 31 janvier. Dans l’Aube, la mobilisation a encore...

UN VOTE D’AMPLEUR, CLAIR !

39e Congrès du PCF Dans le cadre de leur 39e Congrès, les communistes étaient appelés à se prononcer ce week end sur le choix de la base commune de discussion. Ce vote s'est conclu par...

LA DAUBE D'ÉRIC

Au menu du dernier Conseil Municipal de Romilly-sur-Seine, une daube. Le DOB, voulais-je dire, acronyme de Débat d'Orientation Budgétaire. Quoi que, toqué de cuisine politicienne, le maire recuit chaque année une marinade où ont mijoté...
1 2 3 190

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2023 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram