MONUMENT DES ENFANTS DE L’AUBE

MONUMENT DES ENFANTS DE L’AUBE

29 juillet 2022
Catégorie(s) :

Troyes

Les guerres, les cimetières, l’Aube connaît ça. Déjà sous Napoléon 1er, près de 10 000 morts à la Rothière. L’affiche ci-dessus représente le monument des Enfants de l’Aube, face à la gare de Troyes. C’est un document de charles Baltet (1830-1908) qui ne fut pas que pépiniériste, mais aussi citoyen et adjoint au maire de Troyes.

Cette affiche relate l’érection du monument des enfants de l’Aube en 1890, 20 ans après la guerre de 1870 qui vit la capitulation de Napoléon III et son emprisonnement. (1)

Il fut construit par souscription à l’initiative de Charles Baltet et réalisé par son ami et célèbre sculpteur Alfred Boucher. Le Gal Saussier apporta lui aussi son soutien. Il y a 937 noms inscrits sur ce monument comme sur le document rangé par ville et par canton.

On cite souvent l’hécatombe de la Grande Guerre, mais celle de 70 qui ne dura que 6 mois fit 150000 morts dont près de 1000 pour l’Aube ! Les batailles en tuèrent beaucoup, mais les conditions scandaleuses de détention des prisonniers par les Prussiens en tuèrent autant.

Le monument pèse 125 tonnes. En 2017, la ville le fit déplacer de 13,57 mètres pour des raisons de requalification du quartier et pour d’autres qui échappent un peu à mon entendement.

(1) Une chanson satirique se moque de ce « bon mangeur et viveur » qui fut vaincu par « ses dents ».

Partager l'article :

Les dernières actus

LES PAS TRIOMPHANTS DE MANOUCHIAN

Panthéonisation Missak Manouchian a intégré mercredi le temple républicain, avec son épouse Mélinée, quatre-vingts ans après avoir été fusillé par les nazis. Avec lui, c’est toute la Résistance communiste et étrangère qui se voit honorée...

LE LIEN PARTICULIER DES COMMUNISTES AUBOIS AVEC CET ÉVÉNEMENT

Outre la cérémonie officielle organisé par L’ANACR devant le monument de la Résistance et de la déportation à Troyes, où la fédération de l’Aube a déposé une gerbe, les communistes aubois ont souhaité s’inscrire dans...

EXPOSITION

Missak MANOUCHIAN à la Fédération de l’Aube du PCF Jusqu’au 9 mars du lundi au vendredi de 10H à 18H

CHAROGNE

Épilogue du feuilleton Bygmalion. L’histoire d’une campagne électorale qui a coûté beaucoup trop cher pour un candidat dont la Justice dit qu’il ne pouvait ignorer une telle sortie de route. L’histoire d’une élection coup de...
1 2 3 305

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram