LES AUBOIS SAISIRONT-ILS L’OCCASION ?
Les candidat.es entouré.es des responsables politiques et des militant.es le 20 avril.

LES AUBOIS SAISIRONT-ILS L’OCCASION ?

27 mai 2022
par 
Catégorie(s) :

Législatives - Aube

Les trois candidat-es de la NUPES (Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale) ont lancé officiellement leur campagne devant les militant-es et sympathisant-es des organisations politiques : PCF, LFI, PS, EELV, Génération S et POI.

Laurent Spagnesi, (1ere circonscription), Sarah Fraincart, (2ème circonscription) et Gaëtan Seffals (3ème circonscription) accompagnés de leurs suppléant-es étaient entourés pour l’occasiondes différents responsables politiques qui composent la Nupes : O. Girardin pour le PS, JP Cornevin PCF, Y. Bouteiller LFI, D. Durlot Génération S et B. Sollier pour le POI.

Chacun a souligné tour à tour l’événement, qualifié « d’historique » et salué les différent.es candidat-es qui suite à l’accord se sont retirés. Les candidat-es ont fait part de leur motivation et précisé leurs priorités pour leur circonscription.

JP Cornevin a pris la parole pour le PCF afin de souligner que : « si l’on parle d'événement historique pour ce rassemblement de la gauche, cela en est également un pour le PCF aubois car c'est la première fois qu'il n'y a aucun candidat communiste dans l'Aube. Face à cette mauvaise fortune, nous avons par-dessus tout une conscience de classe. Même si ce mariage s'est effectué avec un pistolet sur la tempe, c'est l'intérêt du peuple qui nous guide. Ce rassemblement des écologistes et des forces de gauche était attendu par la grande majorité de nos électeurs. »

Certes le résultat de la présidentielle a marqué fortement, l’équilibre de cet accord, que le PCF avait d’ailleurs souhaité pour les élections législatives, puisque dans la déclaration de candidature de Fabien Roussel à l’élection présidentielle, figurait ce que les communistes ont appelé « un pacte pour les législatives » et c’est d’ailleurs pour cela que dans notre département, nous n’avions ratifié officiellement qu’une seule candidature, celle de notre camarade David Morin, dans la 2ème circonscription qui s’est retiré pour faire place à la candidate de la Nupes : Sarah Fraincart.

Montrer qu’il y a un chemin vers le progrès social.

Ce rassemblement de la gauche doit avoir pour 1ère ambition d’aller chercher ces millions d’abstentionnistes et tout cet électorat populaire qui manque cruellement aujourd’hui et qui au fil des déceptions s'est éloigné de la gauche en cédant parfois au discours de repli et de haine de l'autre, de l'extrême droite. Et c'est le cas chez nous dans l'Aube où notre objectif doit être de montrer aux Aubois qu'il y a un chemin vers le progrès social qui ne laisse personne sur le bas-côté, que les moyens financiers existent pour mieux rémumérer le travail, pour se hisser au niveau des enjeux climatiques, pour développer les services publics afin d'avoir des hôpitaux modernes, une école républicaine d’excellence, digne d'un pays comme le nôtre.

Que l’on ferme 32 lits au centre de rééducation Pasteur, par manque de personnel soignants en dit long sur notre système de santé. Que l’on ferme des écoles dans la ruralité, comme celle de Pâlis dernièrement, par exemple en dit long sur le gouffre qu’il y a entre les discours visant à mettre un terme à la désertification rurale, et la réalité de la politique qui est menée par le gouvernement Macron.

Des exemples comme ceux-là il y en a des centaines et ça pèse dans les consciences de nos concitoyens. Tous ces problèmes du quotidien qui ne trouvent pas de réponses politiques depuis des années, et qui s’aggravent, taraudent la conscience politique de nos concitoyens.

Face à la Nupes, les libéraux de tous poils.

Laisser penser qu’il n’y aurait pas d’alternative à cela, parce que la dette, parce que la compétitivité mondiale etc... comme le font les libéraux de tous poils, du gouvernement ou de la droite locale, qui gère tout dans le département sans tenir compte de la réalité sociale des Auboises et des Aubois... cela fait le nid de l’extrême droite.

À l’image d’ailleurs du candidat des Républicains, dans la presse locale, adoubé par François Baroin et qui reprend les marqueurs défraîchis des libéraux, la chasse au social et la baisse des charges patronales… Bref à coup sûr les recettes qui pourrissent la vie des gens au quotidien et dont il faut se débarrasser.

C’est clair, entre le projet de la Nupes et celui des néo libéraux version Macron, version Les Républicains ou version Le Pen, il y a deux visions totalement différentes de la société. Les Aubois saisiront-ils l’occasion ?

Candidats Nupes

 

 

Partager l'article :

Les dernières actus

MON LOGIS EXASPÈRE SES LOCATAIRES

St André-Les-Vergers - quartier Maugout - Ravel Des femmes, beaucoup de femmes exaspérées par les conditions de logement indignes qu’elles subissent parfois depuis des années. Des témoignages poignants de locataires qui n’en peuvent plus de...

24 H SUR LE MÊME BRANCARD !

Santé - hôpitaux Madeleine Riffaud est aveugle. Mais elle voit bien mieux que beaucoup. Dans une lettre bouleversante adressée au directeur de l’AP-HP la résistante de 98 ans, atteinte d’un Covid long, décrit sa prise...

ENVOYEZ-LUI VOS FACTURES !

Des dizaines de milliers de britanniques ont dit qu’ils cesseront le 1er octobre de payer leurs factures de gaz et d’électricité. À cette date, les prix auront quasiment triplé en un an. Les compagnies brandissent...

ALLER EN TRAIN... RETOUR EN BUS !!

Inauguration de l’électrification Paris - Nogent S/Seine Ah l’électrification de la ligne 4 ! Un serpent de mer qui alimente le microcosme politique local depuis trois décennies et qui vient de voir enfin sa concrétisation...
1 2 3 148

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2022 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram