HUIT ET NEUF MAI 1945

HUIT ET NEUF MAI 1945

13 mai 2022
Catégorie(s) :

C’est la capitulation sans condition de l’Allemagne nazie qui était fêtée à l’Ouest comme à l’Est, cette semaine. Mais seul, le maire d’Arcis y a fait allusion parlant de reddition. Les années se suivent et se ressemblent. On commémore, mais pas jusqu’au bout. Encore heureux qu’on ait abandonné le mot armistice qui fut souvent employé, comme si les nazis étaient devenus des partenaires fréquentables.

Cette année l’expression consacrée a été de commémorer « la VICTOIRE de 1945 », répétée Inlassablement devant les monuments aux morts. La Victoire de qui ? Sur qui ? On ne le saura pas.

On a évoqué bien sûr le « devoir de mémoire », ce rideau de fumée qui permet d’en masquer le contenu. Quand il y a lieu, on salue nos morts héroïques sans dire ce que fut leurs combats et à quoi ils aboutirent. Répétons-le inlassablement, les combats de tous ces héros aboutirent à la restauration de la République et à une révolution sociale due au programme du CNR que notre pays n’avait jamais connu avant, même en 36. On comprend que certains profitent de ce silence pour détruire ce qui a été fait alors.

« Déjà, vous n’êtes plus que pour avoir péri, »dit Aragon désabusé. Comme on ne dit rien de tout cela, il ne faut pas s’étonner que les enfants devenus lycéens et collégiens n’en sachent rien et rendent des copies blanches au Concours National de la Résistance et de la Déportation.

À Romilly, les discours eurent une autre tonalité quand fut découverte cette stèle magnifique inaugurée le 8 mai portant gravés les noms des 64 déportés et ceux, difficiles à prononcer, des camps où certains moururent.

 

Partager l'article :

Les dernières actus

LES ÉLU.ES DE GAUCHE S’ADRESSENT AU MINISTRE DE LA SANTÉ

Romilly - Clinique Pays de Seine Face à l’inquiétude provoquée par l’annonce de la mise en redressement judiciaire de la Clinique Pays de Seine, et l’ouverture de l’appel d’offre à reprise, les Élu.es du groupe...

KURDISTAN : UNE RÉVOLUTION DE FEMMES

Journée internationale de lutte pour les droits des femmes Dans le cadre de la Journée internationale de lutte pour les droits des femmes, nous avons échangé avec la porte-parole du Conseil Démocratique Kurde-France (CDK-F), Berivan...

SI NON VIS PACEM*...

E. Macron, qui se rêve stratège à longue portée, avait déjà proposé en octobre 23, à Jérusalem, la création d'une coalition régionale et internationale pour « lutter » contre le Hamas. Aucun succès. Il vient...
1 2 3 307

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram