ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE LA FNDIRP DE L’AUBE

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE LA FNDIRP DE L’AUBE

6 mai 2022
par 
Catégorie(s) :

Mémoire

Elle s’est tenue à Saint-Julien-les-Villas le 29 mars dernier. Nous rappelons quelques passages de ce rapport présenté par le Président Jean Lefèvre.

« Je crois qu’étant donnés les résultats des élections, on peut sincèrement se faire du souci. Alors, être ensemble réunis ici ce soir, montre que, quelque part, il y a de la fraternité, que tout le pays n’est pas perdu et qu’on peut prévoir de la Résistance. Résister étant le mot clé contre toutes les oppressions, mot qui fut celui de nos résistants-déportés. Notre prochaine AG nationale où nous devrons envoyer des représentants a choisi comme thème :

CONTRE LE RACISME POUR L’ÉGALITE ET LA SOLIDARITÉ

On retrouve là, 2 éléments permanents du combat mené parla FNDIRP depuis 1945.

1. La lutte pour éradiquer les causes de la 2ème guerre mondiale,nazisme et fascisme.
2. La seconde orientation exigée par les déportés de toute obédience c’était la construction d’une Europe où devait être prise en compte la lutte contre les inégalités sociales. En France, ce fut le programme du CNR, appelé les Jours heureux.
Ce sont bien les 2 pans d’un même combat qui fut alors dessiné et décidé, couché sur le papier sous la forme de serments des camps. »

Le Président rappela qua la résolution votée le 19/09/2019 par le Parlement européen a été un frein au devoir de mémoire de la déportation puisqu’elle déclara que la cause de la guerre fut la signature du pacte germano-soviétique, alors que ce pacte ne fut que la conséquence de politiques occidentales fort peu belliqueuses à l’égard d’Hitler (Munich en 1938 en étant la pierre angulaire). D’ailleurs Churchill et Attlee allèrent jusqu’à déclarer qu’ils comprenaient l’attitude de l’URSS. L’Europe, défigurée aujourd’hui par l’extrême-droite ne peut se construire en s’asseyant sur des millions de victimes du national-socialisme.

Le Président fit part de son étonnement devant les résultats affligeants du CNRD1, les lycéens et collégiens aubois connaissant fort peu les combats libérateurs de la Résistance et la répression de la Déportation.
Or, dans l’Aube il y eut 1055 déportés dont 723 de répression. 636 hommes et 85 femmes dont 19 moururent en déportation. 19 écoles auboises pourraient porter leur nom.

Bien d’autres questions furent abordées. Le collectif d’historiens romillon fut applaudi pour ses travaux conséquents ainsi que la section romillonne de l’ADIRP qui inaugurera une stèle le 8 mai. Il fut décidé d’envoyer une motion aux élus et journaux (qui n’est parue que dans La Dépêche de l’Aube).

Dans un esprit d’apaisement, l’AG décida que son drapeau (ADIRP-Aube) ne sera pas réclamé et restera définitivement à la mairie de Saint-Julien qui pourra l’utiliser dans le cadre scolaire.

Le bureau a été reconduit et tous les rapports votés à l’unanimité ainsi que les comptes présentés par Claudie Blanchon. 3 élus participeront à l’AG nationale de Château-Thierry.

Une plante a été portée à Madeleine Billat, dernière déportée de l’Aube en résidence à la Moline.

(1) Concours national de la Résistance et de la Déportation

Partager l'article :

Les dernières actus

UN ÉCOCINÉ À PONT-SAINTE-MARIE

Aube - culture Le cinéma UTOPIA va ouvrir ses portes en décembre à Pont-Sainte-Marie. Il y a bien longtemps que les cinéphiles attendaient cette ouverture. Une association (ARCEAU) avait vu le jour en 2018 grâce...

POUR GARANTIR L'ÉNERGIE À TOUS !

Services publics - Pouvoir d’achat L’accès à l’énergie est un droit vital pour vivre décemment, pouvoir se chauffer, se déplacer, se nourrir et produire de nouvelles richesses. L’énergie est, par conséquent, un bien commun de...

LE JOUR DE GLOIRE EST TARIFÉ

Les joueurs iraniens silencieux pendant l’hymne national en soutien aux victimes de la répression dans leur pays ; les Allemands se bâillonnent de la main pour protester contre la FIFA qui a interdit aux capitaines...

BRÈVES

SOIT DIT EN PASSANT... À Romilly viennent d’être plantés 65 arbres d’une première « micro-forêt ». Nos élus étaient présents à l’inauguration et ont même mis la main à la pelle. Rien à redire, sauf...
1 2 3 171

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2022 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram