À L’AUBE DE LA DÉSESPÉRANCE
Dans un département comme le notre où la droite et l’extrême droite pèsent près de 80%,la mobilisation des électeursde gauche passe obligatoirement par un rassemblementqui respecte l’ensemble des forces de gauche et écologistes départementales.

À L’AUBE DE LA DÉSESPÉRANCE

22 avril 2022
par 

Aube - résultats du 1er tour

370 communes auboises sur les 431, soit près de 86 % d’entre elles, ont placé l’extrême droite en tête. Au total plus de 43% des électeurs aubois ont glissé dans l’urne un bulletin d’extrême droite. Que peuvent-il espérer d’un tel vote ?

Loin de moi l’idée de penser qu’il y aurait derrière chaque électeur des Le Pen et Cie un raciste ou un nationaliste. Mais alors quel sens à ce vote massif dans le département de l’Aube ? Sans doute y a-t-il là-dedans beaucoup de colère légitime : le chômage, la peur du déclassement social, le pouvoir d’achat, la désertification rurale, le manque de médecin, les écoles, les services publics qui ferment etc. Mais je me demande en quoi le vote d’extrême droite peut, en quoi que ce soit, apporter une solution à cela, si ce n’est que désigner à la vindicte des boucs émissaires.

Soyons clair, la droite et les sociaux libéraux ont servi depuis des années de marchepied aux idées d’extrême droite, tantôt en reprenant leur thématique, tantôt en trahissant les aspirations populaires et les promesses électorales d’une meilleure répartition des richesses.

Le sentiment du tous pareils

Et dans l’Aube ce sentiment du « tous pareils » s’est forgé d’abord avec la casse industrielle dont les ouvrières et les ouvriers de notre département ont été les premières victimes dans le milieu des années 1980. Jamais un élu de droite aubois n’a relayé la souffrance des salariés qui perdaient leur emploi.

Jamais le parti socialiste au pouvoir n’a accepté de voter la loi anti délocalisation que demandaient les communistes. Quant au Front National de l’époque, il n’avait pas encore procédé à sa mue populiste et était l’émanation de la grande bourgeoisie qui avait en 1936 préféré Hitler au Front populaire.

Depuis, ce sentiment du « tous pareisl » a mûri et s’est renforcé avec une droite auboise hégémonique, qui pour conserver son fond de commerce n’hésite pas à patauger dans le marais idéologique de l’extrême droite. Et une gauche où seuls les communistes et leurs élu-es cherchent tant bien que mal à faire entendre une voix différente dans ce qui s’apparente, notamment dans les assemblées d’élus, que cela soit dans les conseil municipaux, à Troyes Champagne Métropole ou au Conseil départemental, à une politique de « l’entre soi », où il est bien difficile de distinguer les différences entre les uns et les autres, y compris avec le RN qui s’accommode parfaitement des politiques antisociales de la droite locale.

Chemin faisant, l’absence de débat politique de fond aidant, les Aubois-es se sont donc installés dans ce vote de repli et de désespérance… Et la désespérance est le terreau du développement et de la propagation des idées d’extrême droite. La boucle est bouclée.

 

 

Partager l'article :

Les dernières actus

MON LOGIS EXASPÈRE SES LOCATAIRES

St André-Les-Vergers - quartier Maugout - Ravel Des femmes, beaucoup de femmes exaspérées par les conditions de logement indignes qu’elles subissent parfois depuis des années. Des témoignages poignants de locataires qui n’en peuvent plus de...

24 H SUR LE MÊME BRANCARD !

Santé - hôpitaux Madeleine Riffaud est aveugle. Mais elle voit bien mieux que beaucoup. Dans une lettre bouleversante adressée au directeur de l’AP-HP la résistante de 98 ans, atteinte d’un Covid long, décrit sa prise...

ENVOYEZ-LUI VOS FACTURES !

Des dizaines de milliers de britanniques ont dit qu’ils cesseront le 1er octobre de payer leurs factures de gaz et d’électricité. À cette date, les prix auront quasiment triplé en un an. Les compagnies brandissent...

ALLER EN TRAIN... RETOUR EN BUS !!

Inauguration de l’électrification Paris - Nogent S/Seine Ah l’électrification de la ligne 4 ! Un serpent de mer qui alimente le microcosme politique local depuis trois décennies et qui vient de voir enfin sa concrétisation...
1 2 3 148

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2022 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram