BUS GRATUIT : DES AVANCÉES MALGRÉ LES OBSTACLES POLITIQUES !

BUS GRATUIT : DES AVANCÉES MALGRÉ LES OBSTACLES POLITIQUES !

8 avril 2022
Catégorie(s) :

Modes de transports alternatifs - TCM

Que ce soit à Troyes Champagne Métropole, à Saint-André-Les-Vergers ou à Troyes, les élu-es communistes et leurs partenaires ne lâchent rien, notamment sur la question du développement des modes alternatifs à la voiture et cela finit par payer.

La commune de Saint-André-Les-Vergers vient d’accéder partiellementà cette proposition en décidant de rembourser l’abonnement Basic scolaire de la TCAT pour les collégiens et les lycéens. Certes cela n’est pas le grand soir de la transition écologique et les propositions que portait la liste conduite par JP Cornevin aux dernières municipales étaient d’une tout autre portée environnementale, comme par exemple l’abonnement jeune 12mois qui permettrait à tous les jeunes Dryat.es de voyager en bus gratuitement toute l’année. Mais le fait même d’avancer sur le sujet de l’accès libre aux transports collectifs, même limité à la période scolaire, est déjà une petite victoire dans le sens où c’est la question même du développement des modes de transports alternatifs et leur accès libre qui s’imposent dans le débat public.

Bien entendu la droite auboise reste bien campée sur son archaïsme, et même son dogmatisme vis-à-vis du développement du transport collectif et de sa mise en accès libre. Le simple fait de l’invoquer en séance publique fait soupirer la Baroinie bien entendu ultra majoritaire dans l’assemblée de Troyes Champagne Métropole dont les compétences majeures sont celles des mobilités et du développement durable.

Quid alors des autres forces de gauche à TCM ?

Elles sont malheureusement inexistantes. Les quelques élus socialistes qui pourraient donner de la voix aux côtés de celle des communistes restent entravés par une sorte de cogestion avec la droite, dans laquelle est impliqué le Maire socialiste de La Chapelle St Luc, et vice-président chargé des mobilités, Olivier Girardin.

De ce fait, à chaque intervention des élus communistes, ce dernier se sent obligé de défendre mordicus, un budget des transports ridicule qui tourne complètement le dos aux enjeux environnementaux, au moment même où le rapport du Giec vient une nouvelle fois de sortir un rapport des plus alarmants sur le réchauffement climatique.

Cette posture politique d’Olivier Girardin, empêche l’opposition de gauche de s’organiser, laissant ainsi à François Baroin les mains libres pour poursuivre sa politique méprisante vis-à-vis des classes populaires qui seraient les principales bénéficiaires d’une offre de transport collectif digne de nom.

Partager l'article :

Les dernières actus

URGENCE CLIMAT : LE PLAN DU PCF

Environnement Le jeudi 23 mai, au Petit Louvre, Amar Bellal, responsable de la commission Écologie du PCF et rédacteur en chef de la revue Progressistes présentera le Plan Climat dont il est le coordinateur. Une...

LE DÉBAT AUBOIS

Élections européennes Les partis politiques étaient invités mardi dernier par le mouvement Européen de l’Aube à débattre de leurs programmes pour l’Europe. C’est donc quasiment tout le microcosme politique local ( La France Insoumise a...

DENTIFRICE

L’Histoire fourmille d'événements surgis d’on ne sait où et qui mènent vers l’imprévu. L'agitation sur les campus français en 1968 a débuté par une revendication de mixité des dortoirs estudiantins. La contestation dans les universités...

LE BRUIT DES BOTTES N’EST PAS LOIN

Par Camille Lainé Ce n’est pourtant pas un cauchemar bien que cela y ressemble : ce samedi 11 mai, une marche néonazie a été autorisée à Paris réunissant des groupuscules d’extrême droite dont le GUD...
1 2 3 334

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram