60, 62, 65... QUI DIT MIEUX ? LES ENCHÈRES POUR L'ÂGE DE LA RETRAITE SONT OUVERTES !

60, 62, 65... QUI DIT MIEUX ? LES ENCHÈRES POUR L'ÂGE DE LA RETRAITE SONT OUVERTES !

18 mars 2022
par 
Catégorie(s) :

On l'ignore parfois : Colbert, ministre de Louis XIV, crée en 1673 la Caisse des invalides de la Marine, qui existe toujours (Établissement National des Invalides de la Marine), et qui assurait une pension à ceux qui ne pouvaient plus travailler, en raison de l'âge ou de la santé, et en 1784, on est encore sous l'Ancien Régime, cette Caisse distinguera la pension d'invalidité de celle due à la vieillesse et attribuée à 60 ans...

Mais l'espérance de vie était autour de 30 ans. Aujourd'hui, où l'on peut espérer vivre en bonne santé jusqu'à 55 ans si l'on est un.e ouvrier.e et 62 ans si l'on est un.e cadre, la proposition de porter l'âge de la retraite à 65 ans participe du même raisonnement cynique : la retraite est un acquis social et civilisationnel essentiel mais retarder l'âge de la retraite c'est payer moins de pensions de retraites, l'usure et la maladie faisant leur oeuvre.

Mais pourquoi vouloir faire reculer l'âge de la retraite ?

Pour pouvoir la financer ! répondent en choeur les candidats du Capital. Bien sûr, ils n'envisagent pas une seconde comme cause d'affaiblissement des ressources de la Sécurité Sociale le faitd'avoir réduit grâce à Fillon les cotisations patronales sur les bas salaires, c'est-à-dire ceux jusqu'à 1,6 fois le Smic.

Un salaire à 1,6 fois le Smic est d'environ 2000€ net et en 2019le salaire médian était de 1940€ ( INSEE ) , c'est dire le joli cadeau fait au patronat. Une mesure de bon sens pour financer la retraite serait évidemment d'augmenter le volume des cotisations patronales, mais le choeur des pleureuses veille...

L'âge de la retraite serait avancé pour les métiers pénibles

Là encore, n'oubliant pas que les « métiers pénibles » votent aussi, un espoir de retraite anticipée est avancé par les candidats du Capital, mais cela reste très flou, car qu'est-ce qu'un métier pénible, se demandent-ils ? Les métiers du BTP, où un travailleur meurt par jour ouvré, selon la CGT construction ? Celui de la caissière ou de l'aide-soignante qui engendre assez tôt des troubles musculo-squelettiques ?

L'exigence de rentabilité, essentielle à leurs yeux, dans le privé, mais aussi dans le public, accroît la pénibilité et, de toute façon, il ne s'agirait pas de prendre sa retraite avant 60 ans, ce qui, pour une grande part, serait travailler dans des conditions difficiles pendant plus de 40 ans et ne pas « profiter » longtemps de sa retraite. On allonge la durée du travail et l'on raccourcit ipso facto la durée de vie : la droite ne nous déçoit jamais...

Fabien cmjn

NOS PROPOSITIONS POUR LA RETRAITE

Une loi rétablira la retraite à 60 ans, à taux plein, après 37.5 ans de cotisation, pour une carrière allant de 18 à 60 ans, avec prise en charge des cotisations pour les périodes de chômage, formation, études, congé parental, maladie, invalidité.

La pension atteindra 75% du revenu net d'activité

Dans le privé : sur les 10 meilleures années

Dans le public sur les 10 meilleures années (salaires+primes) ou, au choix, les 6 derniers mois

Pas de pension à taux plein inférieure au Smic

Procuration

Donner procuration consiste à confier son vote à quelqu'un, qui ira voter pour vous. Il est nécessaire de faire une démarche préalable que vous pouvez faire sur le site : https://www.maprocuration.gouv.fr/

Si vous souhaitez être accompagné dans cette démarche, ou si vous ne savez pas à qui donner procuration, n’hésitez pas à nous contacter.

La fédération du PCF peut vous aider : Tél : 03 25 73 43 40

 

 

Partager l'article :

Les dernières actus

LES AUBOIS SE MOBILISENT POUR L’AUGMENTATION DES SALAIRES ET DES RETRAITES

Aube - Politique C’est une journée que l’exécutif va scruter de près. Premier rendez-vous national de grèves et de manifestations pour la hausse des salaires et le pouvoir d’achat, le jeudi 29 septembre a donné...

AMIANTE : LA SNCF LOURDEMENT CONDAMNÉE !

Technicentre de Romilly-sur-Seine C’est la fin d’un marathon judiciaire pour près de 70 cheminots de la SNCF, embauchés au technicentre de Romilly-sur-Seine. Mercredi 14 septembre, la cour d’appel d’Amiens a mis un terme à 5...

Mon Logis

Non content d’exaspérer bon nombre de ses locataires des quartiers Maugout et Ravel de St André Les Vergers, en laissant des logements sans entretien et sans vrai chauffage, le bailleur a refusé de recevoir Jean...

GASPILLAGE

Au moment où les Iraniennes essaient de se libérer du joug religieux avec pour chant de ralliement Bella Ciao, les Italiens ont élu une admiratrice du Duce. Et l'UE dit seulement « la répression des...
1 2 3 151

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2022 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram