ÉOLIENNES : AUX BONS SOINS DES CAPITALISTES

ÉOLIENNES : AUX BONS SOINS DES CAPITALISTES

4 février 2022
par 
Catégorie(s) :

Notre dossier cmjn

Le Président de la Commission de Régulation de l'Électricité (CRE), Jean-François Carenco, est un homme assez déroutant : en 2018, au cours d'une audition devant l'Assemblée nationale, il déclarait : « Les éoliennes ne servent pas à diminuer les émissions de CO2, il faut le rappeler... [dire cela] procède d'une forme depopulisme idéologique »

Ce 14 décembre 2021, changement radical de ton et d'idée : le même Carenco a violemment critiqué le retard français dans le développement des renouvelables, en visant tout particulièrement « les opposants à ces technologies pour des raisons esthétiques, en décalage complet avec l’urgence climatique et les millions de morts des énergies fossiles ». Problème : les éoliennes contribuent parfois à accroître la quantité de CO2 émise par notre pays.

L'exemple de Landivisiau, dans le Finistère est explicite : EDF construit là-bas une centrale au méthane pour suppléer, quand il n'y aura pas de vent, les éoliennes du parc privé offshore de Saint-Brieuc (62 éoliennes en construction de 200m de haut), car les éoliennes ne fonctionnent en moyenne en France qu'à 24% de leur capacité lorsqu'elles sont sur terre et à 40% lorsqu'elles sont en mer. Cette centrale coûtera donc cher au climat, mais aussi très cher aux usagers et aux finances publiques.

Très cher aux finances publiques : le seul parc de Saint-Brieuc, dont le gouvernement s’est engagé à racheter la production au tarif exorbitant de 155 € le MWh pendant 20 ans, va creuser notre déficit budgétaire de 2,7 milliards d’euros. Au total, selon le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur la transition énergétique(1), c’est entre 72,7 et 90 milliards d’aides publiques pour les éoliennes jusqu'en 2028.

Très cher pour les usagers : selon la CRE, l’électricité produite dans nos réacteurs nucléaires actuels, déjà amortis, revient à 48 € le MWh (frais de démantèlement et gestion des déchets inclus), la moins chère de l'UE. Le courant produit avec du vent, lui, coûte aujourd’hui en moyenne 89 € le MWh car les producteurs d'électricité dite verte bénéficient d'un prix d'achat très avantageux par EDF. Mais EDF est dédommagée de cette différence par une taxe (CSPE) payée par les ménages et qui représente environ 15% de la facture et une taxe plus discrète incluse dans le prix des carburants (TCIPE).

Autre problème : les éoliennes devaient développer une filière industrielle nationale créatrice d'emplois, selon le Grenelle de l'environnement de 2008, mais tout dut être importé à cette époque et les entreprises françaises qui pouvaient enfin maintenant participer au marché grâce aux pouvoirs publics, Alstom et Adwen (ex-Areva) ont été rachetées par l'américain General Electric et le germano- espagnol Siemens Gamesa.

Si avec tout cela on ne comprend pas ce que veut dire « capitalisme vert » ...

(1) https://www.actu-environnement.com/media/pdf/news-31098- cour-comptes-soutien-energie-renouvelable-avril-2018.pdf

Partager l'article :

Les dernières actus

MON LOGIS EXASPÈRE SES LOCATAIRES

St André-Les-Vergers - quartier Maugout - Ravel Des femmes, beaucoup de femmes exaspérées par les conditions de logement indignes qu’elles subissent parfois depuis des années. Des témoignages poignants de locataires qui n’en peuvent plus de...

24 H SUR LE MÊME BRANCARD !

Santé - hôpitaux Madeleine Riffaud est aveugle. Mais elle voit bien mieux que beaucoup. Dans une lettre bouleversante adressée au directeur de l’AP-HP la résistante de 98 ans, atteinte d’un Covid long, décrit sa prise...

ENVOYEZ-LUI VOS FACTURES !

Des dizaines de milliers de britanniques ont dit qu’ils cesseront le 1er octobre de payer leurs factures de gaz et d’électricité. À cette date, les prix auront quasiment triplé en un an. Les compagnies brandissent...

ALLER EN TRAIN... RETOUR EN BUS !!

Inauguration de l’électrification Paris - Nogent S/Seine Ah l’électrification de la ligne 4 ! Un serpent de mer qui alimente le microcosme politique local depuis trois décennies et qui vient de voir enfin sa concrétisation...
1 2 3 148

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2022 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram