LE MAIRE - BANQUIER

LE MAIRE - BANQUIER

28 janvier 2022
Catégorie(s) :

Il était une fois un dieu romain nommé Janus qui avait 2 têtes regardant dans des directions opposées. S’il avait 2 têtes, il avait aussi 2 métiers. D’un côté il était cultivateur, de l’autre il battait monnaie de bronze. Sur l’avers, le monnayeur Janus fit graver ses 2 têtes bien barbues et dignes pour l’éternité. Normal, c’est le chef, l’édile qui règne sur la ville et ses circonvoisins, à qui on obéit et on rend hommage. Sur le revers on voit un bateau pour rendre hommage à Saturne. Un bateau et pas un avion qu’il aurait détesté au cas où la légende en aurait inventé un.

La Dépêche ne donne pas souvent dans la mythologie, mais cette histoire nous interpelle du fait qu’il nous semble avoir rencontré à Troyes un tel phénomène biface, édile et banquier, être fabuleux dont la double nature nous interpelle. Peut-on être élu du peuple pour veiller au bonheur de chacun et diriger une banque dont le souci et de travailler avec l’argent, c’est-à-dire le travail et la sueur des gens. Peut-on être maire et Chairman de Barclays-France ?

Dans la ville du banquier-maire, certains à gauche félicitent le virtuose, attendant un ruissellement probable. Mais ça ne ruisselle toujours pas du côté des pauvres. Le département c’est 50 000 personnes au-dessous du seuil de pauvreté. Les Restos du coeur, Secours pop, Secours catho etc, nous disent tous que la précarité explose. 20 personnes vivent dans la rue. Le logement est pourri, on ne peut plus payer l’énergie. Notre Janus assume publiquement son libéralisme et applaudit Pécresse, la dame au Karcher.

L’Aube capitalise les misères en attendant de faire sauter la banque de ses colères.

LE DESSIN DE GERARD LE BERRE

250122_baroin cmjn

Partager l'article :

Les dernières actus

EN ROUTE POUR LE NOUVEAU FRONT POPULAIRE !

Élections législatives Par Camille Lainé Abasourdis, c’est le sentiment général quant à 21h ce dimanche 9 juin le président Macron annonce la dissolution de l’Assemblée nationale. Alors que l’extrême droite est à plus de 40%,...

L'ESPOIR

L'espoir renaît. « Voilà ce dont on a besoin ; l'espoir. C'était le manque d'espoir qui abattait les hommes » a écrit Charles Bukowski*. Par manque d'espoir, beaucoup se sont agglutinés au bord du cratère...

LA TÊTE DANS LE SABLE

Encore un rapport sur le climat. Chauds les marrons ! Parler colmater à 1,5° voire 2°C est désormais plié et archi-plié. Les prévisions ne sont plus alarmantes, elles sont cataclysmiques. Mais pour une bonne partie...
1 2 3 341

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram