LES VOEUX DE L’ORCHESTRE D’HARMONIE

LES VOEUX DE L’ORCHESTRE D’HARMONIE

14 janvier 2022
par 
Catégorie(s) :

Tout est noir, la salle, la scène, les musiciens C’est la mode paraît-il, même les voeux nous arrivent sur papier suie. Tout est noir, même le programme, et de ce fait quasiment illisible. On distingue à la loupe le nom du nouveau chef, Pierre Saccchetti (1). Mais quand on le voit faire sa gym’ devant l’orchestre, on est rassuré, il est un peu là, le chef, son fitness nous fait du bien. Même sa musique en paraît émoustillée. Des chefs comme ça fringants et résolus, il en faut pour chasser la laideur des temps.Tout est noir, mais Pierre fait heureusement pétiller de mille feux la musique de l’orchestre. Le nouveau chef tient à respecter la tradition : pour souhaiter la bonne année il faut de la gaieté. Il est donc aller cueillir les pages les plus divertissantes du répertoire en Italie avec Rossini et Verdi, en Russie avec Chostakovitch et Khatchatourian. Et pour finir la tradition pure avec Strauss, celui des valses et des polkas, sans oublier la fameuse Marche de Radetzky qui ne bouscule plus la liberté des peuples (2), mais permet au public de taper dans ses mains.

Les oeuvres choisies ne sont pas faciles mais on a affaire à une formation aguerrie par 40 années nourries au biberon Millière, avec des amateurs passionnés et quelques solistes pointus qui ont permis l’accession de l’orchestre d’harmonie aux plus hautes distinctions nationales. Une asso que préside Sophie Renaudot (sous-directeur J.P Raphaël) a permis à l’ensemble de vivre en harmonie. Maurice Beugnon (flûte et membre du bureau) nous promet « beaucoup de satisfaction pour cette nouvelle ère. »
L’ancien chef Gilles Millière s’est retrouvé à allonger son trombone au sein de l’orchestre presque en catimini. C’est difficile de quitter la demeure qu’on a construite avec amour et talent.

1) Pierre Sacchetti remplace Gilles Millière (1981-2021) qui remplaçait Maurice Faillenot (1947-1980).
2) En 1848, le général autrichien Radetz est envoyé pour écraser le printemps piémontais (Les Cinq jours de Milan).

 

Partager l'article :

Les dernières actus

UN ÉCOCINÉ À PONT-SAINTE-MARIE

Aube - culture Le cinéma UTOPIA va ouvrir ses portes en décembre à Pont-Sainte-Marie. Il y a bien longtemps que les cinéphiles attendaient cette ouverture. Une association (ARCEAU) avait vu le jour en 2018 grâce...

POUR GARANTIR L'ÉNERGIE À TOUS !

Services publics - Pouvoir d’achat L’accès à l’énergie est un droit vital pour vivre décemment, pouvoir se chauffer, se déplacer, se nourrir et produire de nouvelles richesses. L’énergie est, par conséquent, un bien commun de...

LE JOUR DE GLOIRE EST TARIFÉ

Les joueurs iraniens silencieux pendant l’hymne national en soutien aux victimes de la répression dans leur pays ; les Allemands se bâillonnent de la main pour protester contre la FIFA qui a interdit aux capitaines...

BRÈVES

SOIT DIT EN PASSANT... À Romilly viennent d’être plantés 65 arbres d’une première « micro-forêt ». Nos élus étaient présents à l’inauguration et ont même mis la main à la pelle. Rien à redire, sauf...
1 2 3 171

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2022 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram