UNE RENTRÉE SOUS LE SIGNE DE L’APPRÉHENSION

3 septembre 2021
Catégorie(s) :

« J 'ai rencontré plein de professeurs contents ! » avait osé Jean-Michel Blanquer le 26 août, lors de sa conférence de presse de rentrée. Qu’il se réjouisse : des professeurs – et des élèves, et des parents d’élèves – contents, on en trouve à foison. Parce que c’est la rentrée, et que l’école occupe à ce point une place centrale dans la vie des uns et des autres que la voir reprendre est toujours une joie, qui, cette année, se teinte de très sérieuses inquiétudes.

Après les syndicats, qui appellent à une première journée de mobilisation le 23 septembre et dénoncent de façon à peu près unanime les incohérences, le manque de préparation de cette rentrée et l’insuffisance probable des mesures sanitaires qui l’encadrent, des parents et élèves le confirment. Ils souhaitaient des mesures sanitaires à la hauteur de la menace représentée par le variant Delta ? Ils n’auront qu’un protocole dégradé, assorti d’une vague promesse d’aider les collectivités locales à équiper les établissements de détecteurs de CO2 – dont l’utilité est avérée depuis bien plus d’un an. Cela alors qu’en pleine crise Jean-Michel Blanquer a rendu au budget de l’État 600 millions d’euros non utilisés. Ils réclament, comme la FCPE (première fédération de parents d’élèves), des embauches massives d’enseignants et d’autres personnels pour combattre les inégalités scolaires, faire des demi -groupes, répondre aux besoins des élèves en difficulté ?

Le ministre, qui détricote l’éducation prioritaire, a décidé de supprimer près de 1 900 postes dans le secondaire : l’équivalent de la fermeture de 166 collèges, alors que les effectifs élèves sont en croissance continue. Ils avaient besoin d’un soutien économique pour faire face aux difficultés engendrées par la crise ? Ils ont eu une polémique, honteuse et mensongère, sur l’allocation de rentrée scolaire. Le ministre revendique la joie de la rentrée. Mais que lui doit-elle ?

Partager l'article :

Les dernières actus

LES PAS TRIOMPHANTS DE MANOUCHIAN

Panthéonisation Missak Manouchian a intégré mercredi le temple républicain, avec son épouse Mélinée, quatre-vingts ans après avoir été fusillé par les nazis. Avec lui, c’est toute la Résistance communiste et étrangère qui se voit honorée...

LE LIEN PARTICULIER DES COMMUNISTES AUBOIS AVEC CET ÉVÉNEMENT

Outre la cérémonie officielle organisé par L’ANACR devant le monument de la Résistance et de la déportation à Troyes, où la fédération de l’Aube a déposé une gerbe, les communistes aubois ont souhaité s’inscrire dans...

EXPOSITION

Missak MANOUCHIAN à la Fédération de l’Aube du PCF Jusqu’au 9 mars du lundi au vendredi de 10H à 18H

CHAROGNE

Épilogue du feuilleton Bygmalion. L’histoire d’une campagne électorale qui a coûté beaucoup trop cher pour un candidat dont la Justice dit qu’il ne pouvait ignorer une telle sortie de route. L’histoire d’une élection coup de...
1 2 3 305

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram