OBSCÉNITÉ

OBSCÉNITÉ

23 juillet 2021
par 
Catégorie(s) :

Impossible d'échapper au rire des quatre passagers du New Shepard qui sortent, inondés de bonheur, de la capsule qui leur a permis d'être trois minutes en apesanteur à 100 km de hauteur pour « observer la courbure de la Terre ».
Pour les deux frères Bezos, l'intérêt économique est évident : une belle publicité et une belle rentrée d'argent puisque la vente d’un billet aux enchères a atteint 28 millions de $ (mais, rassurons-nous, les prochains voyages ne coûteront que 200 ou 250 000 $).
Par ailleurs, Jeff Bezos déclare que s'il a décidé d'investir dans la conquête spatiale, « c'est pour installer les industries polluantes dans l'espace, car elles détruisent notre planète, et pour que la Terre reste une zone de résidence et de loisirs ». Question : qui travaillera dans ces industries polluantes, et donc dangereuses ? et qui profitera des loisirs sur Terre dans sa belle résidence ? Comment se fait-il que les patrons n'y aient pas pensé plus tôt...pour de l'externalisation, c'est de l'externalisation ! Autre question : Bezos, écolo auto- proclamé, pense-t-il que les 300 t de CO2 émises par ce vol de 10mn ne retomberont pas sur Terre ? Non, bien sûr, mais en bon libertarien il a l'habitude de se servir et d'être servi, sans se soucier des conséquences pour les autres : être l'homme le plus riche du monde, posséder Amazon, employant 1 million de personnes avec des conditions de travail déplorables, et détruire des milliers d'emplois, ne lui suffit pas : il rêve d'acheter l'espace et, d'une certaine manière, de privatiser la Terre. Les pauvres n'auront qu'à partir. Loin. Ce rire de Bezos est une obscénité.

Partager l'article :

Les dernières actus

POUR UNE RÉPUBLIQUE SOCIALE, LAÏQUE, FÉMINISTE ET DÉMOCRATIQUE

Un air de Fête de l’Huma régnait ce dimanche au coeur de Paris. Les stands des sections parisiennes installés place Stalingrad assuraient le casse-croûte, pendant que les groupes de musique faisaient monter l’ambiance. Le temps...

Emmanuel Macron

qui, après la tragédie en mer du Nord, parle d'une Europe endeuillée dans ses valeurs humanistes, de soutien inconditionnel aux familles des victimes, mais impose aux migrants, qui pour la plupart viennent de pays en...
1 2 3 62

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2021 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram