LE (SUPER !) MARCHÉ DE LA SANTÉ

30 avril 2021
par 
Catégorie(s) :

« La santé ne doit pas être pratiquée comme un commerce » C'est avec ces mots que l'Ordre des Médecins a exprimé sa colère face à l'implantation d'une cabine de téléconsultation dans le Monoprix de Troyes et dans un Monoprix de Paris. Jusqu'ici la téléconsultation pouvait se faire de chez soi ou dans une pharmacie, justifiée par le désert médical ou la pandémie ou les deux. Installer cette cabine dans un lieu uniquement dédié au commerce, c'est-à-dire aux transactions financières permettant d'obtenir des biens de consommation, apparaît à l'Ordre des Médecins comme un scandale.

Et pourtant : si l'on va à l'hôpital public pour prendre rendez-vous, on sait très bien que certains praticiens proposent des rendez-vous plus rapides en secteur privé, à l'intérieur de l'hôpital ; plus coûteux évidemment ; c'est donc la capacité de payer ce surcoût qui assurera peut-être la guérison parce que la maladie sera prise à temps. D'une certaine manière la santé, dans ce cas, a un prix et devient donc une marchandise.

C'est aussi ce qu'ont très bien intégré les Pfizer, Astra Zeneca et Johnson & Johnson, qui en pleine pandémie ont dépensé 21,4 milliards d'euros en dividendes ou rachat de leurs propres actions pour en faire monter le cours. Ils auraient pu avec cette somme fournir des vaccins au continent africain, mais non. Les vaccins vont à ceux qui paient. Et Pfizer envisage même de multiplier par 10 le prix de son vaccin car avec l'arrivée de nouveaux variants, il semble le plus efficace ; il serait dommage de priver les actionnaires d'une telle manne ! Le gouvernement du Brésil songe aussi à faire une loi qui privatiserait l'achat et la distribution de vaccins contre la Covid, autant dire que les pauvres n'y auraient pas accès. En fait, à qui s'adresse le Conseil de l'Ordre des Médecins dans sa phrase : « La santé ne doit pas être pratiquée comme un commerce » ?

Partager l'article :

Les dernières actus

UN VERITABLE BANDITISME D’ÉTAT !

Par Patrick Le Hyaric, Directeur le l'Humanité   Pegasus, c’est le nom du logiciel de la start-up israélienne NSO Group, un puissant outil d’espionnage ciblant les smartphones. Le consortium de journalistes Forbidden Stories et Amnesty...

LEPREST ET DIMEY

Il faut signaler à la MOPO (Maison de l’Outil) Mercredi 28 juillet à 21 H 30 la venue de Jehan chantant Leprest et Dimey. La rareté, c’est qu’il sera accompagné par Lionel Suarez, un accordéoniste...

BEAU SUCCES POUR LE STAND DE LA DEPECHE DE L'AUBE

Malgré une météo incertaine et une jauge réduite due à la pandémie, le Festival en Othe a connu un beau succès le Week End dernier. En particulier notre stand de La Dépêche de l’Aube avec...

OBSCÉNITÉ

Impossible d'échapper au rire des quatre passagers du New Shepard qui sortent, inondés de bonheur, de la capsule qui leur a permis d'être trois minutes en apesanteur à 100 km de hauteur pour « observer...
1 2 3 34

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2021 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram