Pour quelques milliers d'euros

2 avril 2021
par 
Catégorie(s) :

Bruno Le Maire, constatant mardi que la crise sanitaire avait généré 100 milliards € d'épargne et prétendant que tout le monde avait épargné - qui a pu lui dire cela ? -  préconise, pour relancer l'économie, la donation sans imposition de « quelques milliers d 'euros » des grands-parents aux petits-enfants, au titre de la solidarité intergénérationnelle. « Zéro taxe, zéro impôt pour quelques milliers d'euros, pas plus. Il ne s'agit pas de faire une politique qui bénéficierait uniquement aux catégories les plus aisées de la population française ». Cela, c'est déjà fait : depuis le 31 juillet 2020 et jusqu'au 30 juin 2021 les dons d'argent jusqu'à 100 000€ à un enfant, petit-enfant, voire arrière-petit-enfant, sont exonérés d'impôt si cet argent est affecté à la construction d'une résidence principale, à des travaux énergétiques ou à la création ou au développement d'une petite entreprise. Mais il y a eu peu d'échos… les vacances sans doute...

Il a oublié de dire aussi que 20 % des ménages, les plus riches, ont cumulé 70% de cette mirobolante épargne. Que les ménages les plus modestes, à cause du travail précaire ou du chômage partiel ont tapé dans leur épargne, quand ils en avaient, ou se sont endettés et se sont donc appauvris considérablement. La solidarité dont il parle est donc celle d'une classe, qui, au détriment de l'autre classe, a toujours pratiqué cette « solidarité », renforçant ainsi la transmission et l'accroissement du capital dans les mêmes mains. La vraie solidarité aurait été de donner, par exemple, le RSA aux jeunes de 18 à 25 ans : refusé pour « ne pas encourager l'assistanat », car le capitalisme se veut moral... De quelle classe viendront alors « les quelques milliers d'euros » qui lui paraissent somme négligeable ? La réponse est dans le « quelques ».

Partager l'article :

Les dernières actus

POUR UNE RÉPUBLIQUE SOCIALE, LAÏQUE, FÉMINISTE ET DÉMOCRATIQUE

Un air de Fête de l’Huma régnait ce dimanche au coeur de Paris. Les stands des sections parisiennes installés place Stalingrad assuraient le casse-croûte, pendant que les groupes de musique faisaient monter l’ambiance. Le temps...

Emmanuel Macron

qui, après la tragédie en mer du Nord, parle d'une Europe endeuillée dans ses valeurs humanistes, de soutien inconditionnel aux familles des victimes, mais impose aux migrants, qui pour la plupart viennent de pays en...
1 2 3 62

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2021 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram