COLÈRE

25 mars 2021
Catégorie(s) :

La campagne de vaccination qui « bat son plein », et qui « accélère » et qui « mobilise l’armée et les pompiers » ça a réussi à modifier carrément ma nature tolérante et Véran et Castex, disant qu’ils viennent de mettre plein gaz pour que toute une population reçoive enfin son vaccin, ça me fout en colère.

Parce qu’il n’y en a pas de vaccin !

Parce que l’Europe n’a pas su gérer et que « nos » firmes n’ont pas pu fabriquer. C’est rageant, car contre n’importe quel microbe ou virus, la seule arme efficace, c’est la vaccination.

Et depuis des semaines je ne comprends pas qu’on puisse ignorer tous les vaccins produits par le monde. Je demande que la France les achète. Je ne suis pas le seul. Ne pas même tenter de négocier l’achat de ces vaccins, c’est simplement criminel. Tout retard dans l’achat de doses chinoises, russes ou cubaines, c’est décider de condamner des gens à un trépas proche. A partir du moment où on sait qu’on peut sauver des gens, on doit le faire, quoi qu’il en coûte.

Les communistes vont au-delà en demandant que le vaccin, comme l’eau, l’air, le soleil, soit un bien public, pas un produit à fric et trafic.  Tous les vaccins doivent être accessibles et reproduits par les labos compétents. C’est un problème de survie pour la planète.

Redevenons le pays des Lumières et celui de Pasteur.

Partager l'article :

Les dernières actus

LA GAUCHE ACCROCHE L’ESPOIR AU PERCHOIR ?

Assemblée nationale À l’heure où nous écrivions ces lignes, nous ne connaissions pas l’issue du vote pour la présidence de l’Assemblée nationale, mais en s’entendant sur la candidature du communiste André Chassaigne au Perchoir, la...

LA DÉMOCRATIE MALADE

International - États-Unis La tentative d’assassinat contre l’ancien président des États-Unis le renforce dans son plan de reconquête de la magistrature suprême, au moment où les démocrates présentent un candidat affaibli et une stratégie anti-trumpiste...

« DÛT-IL Y PÉRIR »

Au Moyen-Âge, l'Église qui donnait le rythme du temps de travail, rendait obligatoire le repos dominical pour pouvoir (en fait, devoir) aller à la messe. Et s'y ajoutaient les fêtes religieuses. Et gare à ceux...
1 2 3 350

Vous ne voulez rater aucun numéro de la Dépêche ?

Abonnez-vous, vous recevrez chaque numéro dans votre boîte aux lettres.
Je m'abonne

© 2024 - La Dépêche de l’Aube

Création : Agence MNKY

magnifiercrossmenuchevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram