“L’intelligence défend la paix. L’intelligence a horreur de la guerre.” Paul Vaillant-Couturier

Accueil > Archives > Nos peines..

Nos peines..

vendredi 8 juillet 2011 (Date de rédaction antérieure : 23 octobre 2019).

- .notre camarade roland nigond, héros de la résistance, est décédé.

Samedi 2 juillet, une assistance nombreuse a assisté
aux obsèques civiles de Roland Nigond décédé le 30
juin dernier à Auxon.

Son fils, Jean-Luc, a rappelé son engagement permanent,
contre l’occupant puis pour la défense de toutes les libertés
en militant par exemple au Parti Communiste. Ses petitsenfants
ont parlé de leur « pépère » un peu râleur,
incroyant, aux belles colères, mais aussi patient, généreux,
drôle et qui enseignait que l’utopie aidait à passer les
caps difficiles. Patricia Bizzari, au nom de l’ANACR, a
retracé le combat « d’une des plus belles et des plus attachantes
figures de la résistance auboise », celle d’un
homme qu’elle a côtoyé durant 20 ans, « au regard déterminé
et volontaire, au caractère bien trempé, aux convictions
carrées, certes, mais fidèle en amitié, disponible et
généreux. »

Il est né en 1922 à Troyes. Mécano au début de l’occupation,
il refuse le STO et se réfugie près d’Amboise. Bûcheron,
il fait passer la ligne de démarcation à des illégaux.
Après un passage dans les Ardennes, il est dans l’Aube en
1943 et intègre le réseau barséquanais FTPF avec Cottey
et Baali. En avril 1944, Roland Nigond, dit « Donald », milite
sous les ordres de Gaston Gagnière de Courteranges, chef
militaire de l’organisation. On lui adjoint le jeune Pierre
Murard, aussi intrépide que lui, qui sera tué à la Libération.
Fin mai, il est chargé d’aider à l’organisation du maquis du
Pays d’Othe où il rencontre les époux Dié (Betty et Robert)
ainsi que Fernand Ibanez et la famille Couillard. Début juin,
il gagne Suy dans l’Yonne avec Gagnière puis revient vers
La Mivoie, la veille de l’attaque du maquis de Saint-Mards.
27 combattants trouvent la mort dans d’affreuses conditions.
Tous les groupes engagés se replient pour reconstituer
des maquis ici ou là. Donald continue le combat à Troyes :
sabotages de voies ferrées en particulier. Il est capitaine
FFI à la Libération et part combattre en Allemagne. Entre
temps, il s’est marié avec une résistante, Josette Ripoll. Ils
ne se sont plus quittés et ont milité sans cesse pour les valeurs
de la Résistance. C’est pour cette raison également
que Roland, bien qu’étant devenu un petit patron d’une
entreprise de transport, fut un adhérent fidèle de notre
parti qui défendait les valeurs du programme du CNR.
Nous nous faisons un devoir de suivre ses leçons en combattant
pour une France de liberté, d’égalité et de fraternité.
La fédération de l’Aube du Parti communiste adresse ses plus
fraternelles condoléances à toute sa famille.


JEAN LEFÈVRE

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|