Le respect pour la dignité humaine ne se mérite pas, il est une donnée préalable."

Tzvetan Todorov Linguiste

Accueil > Archives > Ecoutez-voir

Ecoutez-voir

jeudi 28 avril 2011 (Date de rédaction antérieure : 18 novembre 2019).

..une nouvelle ère pour l’école

après une présentation de la nouvelle carte scolaire où il supprime 34 postes d’enseignants, l’inspecteur d’académie, n’hésite pas à dire qu’il a « voulu maintenir le même nombre de classes ». volonté n’est pas succès.

les parents ne s’en laissent pas conter. ils manifestent déjà un peu partout : saint-Julien (robin noir) ; la chapelle (Jean moulin) ; troyes (charles-chevalier) ; saint-parres-aux-tertres (brossolette, Jules Ferry). il y a aussi les postes supprimés en « surnuméraires ». dans sa présentation il dit encore :« nous avons également souhaité renforcer les directions d’écoles en réorganisant les écoles du secteur rural pour une meilleure coordination ». c’est de cette façon que plusieurs postes de direction d’écoles maternelles sont supprimés et les classes regroupées avec les classes du primaire à une seule direction. le résultat immédiat, c’est une économie financière (un directeur au lieu de deux), et l’objectif final la suppression des écoles maternelles qui seront remplacées par des jardins d’enfants pour les plus jeunes .

« Il faut fermer les écoles maternelles » affirmait un pamphlet datant de 2008. « Elles coûtent cher en plus car les enseignants sont formés à bac + 5. Quel gâchis !  » déjà nadine morano, ministre ump, parle, de « jardins d’éveil », avec des nounous pour cajoler les petits et nettoyer leur caca. Je me souviens d’un ancien inspecteur primaire (c’était il y a fort longtemps !) qui disait : « plus l’enfant est jeune plus l’enseignant doit avoir une formation de haut niveau. » Quel rêveur ce type, pas du tout moderne, d’une époque obsolète ! nous avons changé d’ère ! c’était à l’ère primaire et maternelle quand on aimait que les enfants soient instruits, formés, citoyens, prêts à affronter la vie.

J.L.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|