“ La survie de l’humanité sur la planète n’est pas soluble dans le capitalisme ” Serge Latouche .

Accueil > Archives > Ecoutez-voir

Ecoutez-voir

jeudi 31 mars 2011 (Date de rédaction antérieure : 3 avril 2020).

- ...dignes attitudes

Dans l’entre-deux tours, on a tout de même noté des appels généreux en faveur du candidat républicain quand il était face à un candidat FN. Les appels de la gauche d’abord qui appelait à battre le FN sans concession. Mais il y eut aussi quelques personnalités courageuses de la droite pour le faire, Solange Gaudy sur Arcis, Valéry Denis sur Troyes ou Rémy Erler sur La Chapelle. On ne peut que les en féliciter.

Dans le canton de Bouilly, le maintien du candidat UMP arrivé en 3ème position risquait de faire élire le candidat FFF (fantoche, fantôme et frontiste).

Daniel Lebeau, conseiller général sortant qui ne se représentait pas, a écrit à J.C Marasse [1] lui enjoignant de se désister. Cette lettre a été envoyée au comité de soutien de Marasse .

« Votre venue dans notre canton a gravement altéré la vie démocratique, je m’explique :
- en créant un comité de soutien constitué par de nombreux maires leur faisant croire qu’à vous seul vous représentiez toutes les capacités libérales et démocrates du canton.
- en masquant non pas votre portrait (comme le candidat FN) mais en gommant très courageusement votre étiquette UMP, en auriez-vous honte ?
- en laissant croire que votre arrivée au CG aurait un intérêt pour la population du canton. Vous savez bien qu’un « béni oui-oui » de plus au sein du CG ne changera pas les orientations de sa majorité écrasante de droite. Peut-être un avantage pour vous « écouter la voix de son maître » en direct (M. Mathis siégeant déjà dans cette assemblée !) ». Et Daniel Lebeau de signer : « Je ne peux plus vous présenter mes salutations républicaines et je le regrette. »

J.L.

- ..coup de grisou pour 2012

à Romilly, une enseigne de « hard discount » a décidé d’ouvrir le dimanche matin. Une ville où le client est pourtant rare et parcimonieux du fait de la rareté des emplois et de la parcimonie des employeurs. La poignée de blaireaux qui, entre PMU et boulanger, ira acheter une botte de radis, s’estime satisfaite ; les salariées beaucoup moins.

Elles n’ont pas eu à moufter et seront payées des clopinettes. Le repos dominical avait été acquis en 1906 par une grève des mineurs après la catastrophe de Courrières qui avait fait 1 100 morts. Espérons qu’un coup de grisou en 2012 permettra d’abroger la loi UMP de 2009. C’est bien parti pour !

LE CAPITAINE TRICASSE

Notes

[1Malgré les initiales J.C, Marasse est loin de représenter la charité chrétienne. Son maintien au 2ème tour de ces élections porte la marque de l’égoïsme, de l’arrivisme et du déshonneur.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|