Vous êtes communiste et pourtant vous utilisez Facebook ?
- Vous êtes bien éditorialiste au Figaro et pourtant vous vous soignez grâce à la Sécu.” Ian Brossat répondant à un journaliste du Figaro

Accueil > Archives > National > Economie – Social > PRIVATISER LA POSTE Faut vraiment être timbré !

PRIVATISER LA POSTE Faut vraiment être timbré !

jeudi 25 septembre 2008 , 1419 : visites , par LDA

En catimini, le gouvernement prépare la privatisation de La Poste.

Comme toujours, c’est ce qui marche que l’ont veut livrer à l’appétit des actionnaires. À quand la nationalisation des entreprises en faillite ? La riposte s’organise, le PCF en est !

À l’horizon 2010, Sarkozy envisage de transformer La Poste en société anonyme, de l’introduire en Bourse, de la vendre aux capitaux privés. Pour le gouvernement, cette privatisation est un prélude à l’ouverture du marché du courrier en 2011, recommandée par les directives européennes. Derrière les mots, le projet est connu : réduction du nombre de bureaux et des horaires d’ouverture, mise en cause de la péréquation et de l’égalité tarifaire, des personnels et de leur statut, augmentation du prix du timbre, abandon des missions de service public de La Banque Postale, pour drainer l’épargne populaire vers la spéculation et livrer le service public de la communication au marché et à la spéculation.

La Poste est un lien social

La communication, l’échange postal entre personnes ne sont pas des marchandises, mais un droit inaliénable pour chaque personne et pour l’intérêt général. Dans les quartiers populaires, les zones rurales, partout, La Poste est un lien. Elle est utile au développement économique, notamment pour les petites entreprises, les commerçants et les artisans. Les Françaises et les Français y sont attachés. Au lieu de discréditer La Poste depuis des années et de la priver des moyens d’assurer ses missions, on devrait s’attacher à répondre aux attentes des usagers et à son développement.

Les communistes portent des propositions pour qu’elle s’améliore et devienne un modèle de gestion moderne pour l’efficacité sociale, la coopération, la démocratie, le financement de l’économie et pour l’Europe postale. Mais pour moderniser, il faut avoir encore une Poste. Alors réunissons-nous largement et mobilisons-nous contre la menace de privatisation. Cinq syndicats de La Poste (CGT, Sud, CFDT, FO et la CFTC), représentant 95 % du personnel, ont appelé à la grève le 23 septembre. 150 organisations comprenant ces syndicats, les partis de gauche, le Collectif de défense des Services publics, des élus, de nombreuses associations regroupant des usagers lancent une pétition pour un référendum permettant d’empêcher cette privatisation. La mobilisation est forte alors que le projet n’a pas encore été publié.

Ensemble, dans nos villes, nos quartiers, nos villages, nos entreprises, menons un grand débat national pour faire reculer le gouvernement sur la privatisation, pour développer le service public.

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N992

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|