“Ils n’ont pas senti la souffrance : ils ont créé le chaos, ils ont laissé tout rafler à ceux qui étaient les plus forts économiquement. Antonio GRAMSCI.

Accueil > Archives > Aube > Tout le département > Journée de la déportation

Journée de la déportation

vendredi 19 mai 2006 , 2601 : visites , par Jean Lefevre

Comme chaque année les associations et les municipalités fêtent le martyre des déportés. La presse locale y a consacré une page entière tout à fait remarquable avec les témoignages d’André Alicot, dernier survivant aubois des camps de la mort (Neckargerack), de Gisèle Balet et de notre camarade Jeannine Ludot dont les pères moururent en déportation (Hinzert et Neuengamme).

Le XXe siècle a connu cette horreur (entre autres), et le 21e sait qu’il n’est pas à l’abri d’un retour en force du fascisme. C’est pourquoi tant de gens restent mobilisés contre toutes les formes du racisme, du nationalisme que nourrissent les inégalités économiques et sociales en France et dans le monde.

Rappelons que le nazisme a tenté de détruire différents peuples dont le peuple juif, mais qu’il a aussi exterminé bien des opposants politiques. C’est ainsi que dans l’Aube, c’est la Résistance qui a le plus souffert des persécutions puisque 323 personnes (dont 39 femmes) sur 374 arrêtées et déportées sont des Résistants, soit 86 % dit Rémi Dauphinot, professeur agrégé d’histoire. Il y eut parmi ce contingent de 374 martyrs 13 déportés comme otages, encore que ces chiffres ne soient que provisoires. 211 déportés purent revenir qui moururent pour la plupart dans les jours et mois qui suivirent. Ajoutons que 192 personnes d’origine juives furent en outre déportées à Auschwitz. Six seulement revinrent des camps. Une soirée souvenir a eu lieu au pied du monument de la Résistance, soirée animée par l ’Association des Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation. Des textes ont été lus par des collégiens et lycéens et le "Chant des marais " a été interprété par les cuivres de St Julien. Il eût été correct que la grande draperie bleu blanc rouge qui a été déployée par les autorités sur le monument le dimanche 30 avril, ait été installée la veille pour cette cérémonie.

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N869

Un livre (thèse) à la mémoire de Georges Lapierre va prochainement voir le jour grâce aux travaux de Remi Dauphinot. Georges Lapierre fut secrétaire du Syndicat des Instituteurs et Résistant. Après son arrestation à Courtavant, il est mort du typhus à Dachau.

1 Message

  • Journée de la déportation 22 août 2010 19:35, par Marc Coirier

    Je viens de lire l’article du 19 mai 2006 (!) sur la journée de la déportation. C’est bien vieux mais cela m’interesse beaucoup. Mon père est décédé à Neckargérach le 8 novembre 1944. Il avait 8 enfants (agés 1 à 11 ans). Mon oncle qui était avec lui est revenu en avril 1945. Il était célibataire. Il n’a jamais (ou très très peu) parlé de cela. Il est décédé en 2000.

    J’écris un mémoire pour ma famille sur la déportation de mon père (110 pages environ actuellement). Hormis les renseignements que j’ai pu trouver dans différents livres et organismes de résistance, etc.. je manque cruellement d’informations sur ce qu’était la vie dans ce camp. J’aimerais beaucoup, si cela est possible, pouvoir entrer en contact avec monsieur André Alicot, ou quelqu’un de sa famille. Ou alors, savoir, si un déporté de Neckargérach à écrit un livre, et si oui connaître les référence de ce livre.

    En espérant que quelqu’un pourra donner une suite à ce message et vous remerciant par avance. Très cordiales salutations Marc COIRIER - 19 rue Louis Bréguet - 86000 - Poitiers - marc.coirier@sfr.fr - 05.49.58.58.61

    repondre message

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|