L’histoire enseigne aux hommes la difficulté des grandes tâches et la lenteur des accomplissements, mais elle justifie l’invincible espoir.” Jean Jaurès

Accueil > Archives > Aube > Troyes > Election > Election municipale à Troyes : réunion publique à Copainville

Election municipale à Troyes : réunion publique à Copainville

Le témoignage des habitants des Sénardes

jeudi 7 février 2008 , 2410 : visites , par FLORENT BALLANFAT

Pour cette seconde réunion publique de campagne, située là encore au cœur d’un quartier populaire troyen, de nombreux points ont été abordés et des témoignages d’habitants des Sénardes, sont venus confirmer une triste vérité à Troyes : l’absence d’écoute de la part de la municipalité cogérée par la droite et le centre.

Améliorer l’accès à la santé à Troyes et dans ses environs Préoccupation importante des Troyen-ne-s, le thème de la santé a été le premier à être abordé. Son accès de plus en plus difficile du fait d’une politique gouvernementale qui exclut de plus en plus de personnes par des déremboursements toujours plus nombreux et la mise en place de franchises médicales qui empêchent déjà les plus fragiles de se soigner...

Pour faire face à ces reculs sociaux relevant d’une politique nationale qui préfère faire payer les plus pauvres plutôt que de mettre à contribution les revenus financiers pour alimenter les caisses de la sécurité sociale, une politique locale ne dispose que de marges de manœuvres restreintes mais celles-ci existent si on s’en donne les moyens. La mise en place de maisons médicalisées, véritables structures de santé de proximité, est par exemple un outil efficace pour améliorer la prévention et réduire les flux de personnes se rendant directement l’hôpital.

Le centre hospitalier de Troyes justement constitue un autre levier important de la politique de santé par lequel Jaïm Myara chef de file de la liste d’union de la gauche, compte bien intervenir. En effet, le maire de Troyes en tant que président du Conseil d’administration peut agir sur l’organisation des services hospitaliers et notamment un maillon essentiel qui est celui des urgences. Dans le prolongement des batailles menées notamment par les élus communistes de Troyes et de l’agglomération, la réorganisation des urgences est une des priorités que se fixe la liste " Troyes pour tous ", tout en maintenant la pression pour obtenir les moyens nécessaires au bon fonctionnement de l’ensemble du pôle public de santé Agir pour l’emploi et pour le développement économique de Troyes et de l’Agglomération

Second point à l’ordre du jour, le développement économique et l’emploi qui sont là au cœur des soucis quotidiens des habitants de notre département, qui ne connaissent depuis des années que la liquidation de l’industrie au niveau du textile surtout, comme le confirmait Pascal Lucani responsable syndical de ce secteur présent accompagné à cette réunion d’un salarié de cette industrie qui a perdu plusieurs dizaines de milliers d’emploi au fil des délocalisations et des fermetures d’usines.

Ces dernières se sont encore multipliées sous la pression d’une concurrence internationale destructrice de droits pour les travailleurs et encouragée par les dirigeants libéraux et même socio-démocrates à travers notamment la constitution européenne rejetée par les peuples français et hollandais. Lorsque les conséquences de cette politique sont visibles, les mêmes politiciens tels que Baroin ou encore Adnot se font plus discrets et plaident non coupables tout en refusant à l’Assemblée comme au Sénat de voter les propositions de lois que les élus communistes et républicains portent pour empêcher les délocalisations. Lorsque les salariés sont menacés, il n’est pas rare qu’ils trouvent porte close à la mairie de Troyes ou qu’ils soient accueillis par des CRS à l’entrée du Conseil général... une situation avec laquelle la gauche veut rompre de manière définitive en appliquant localement ce qu’elle tente de faire au niveau régional en soutenant les entreprises et les projets de reprises et en ne se résignant pas à la disparition de l’industrie dans notre département et particulièrement à Troyes.

Pour favoriser le développement économique de Troyes et de ses environs, Jaïm Myara estime primordial de poursuivre et d’accentuer l’effort en faveur de l’électrification de la ligne Paris - Troyes - Mulhouse et n’a pas manqué de saluer la ténacité dont fait preuve quotidiennement Pierre Mathieu en faveur du désenclavement de Troyes et du département dans son entier. Pendant le temps de cette réunion, le vice-président chargé des infrastructures et des transports au Conseil régional se trouvait justement à Strasbourg pour plaider le dossier de l’électrification réussissant à obtenir de la part des responsables politiques locaux et nationaux présents à Strasbourg pour avancer sur le financement de la deuxième phase du TGV, une prise position de faveur de l’électrification de la ligne entre Gretz et Troyes et à inscrire le projet entier comme étant connexe à celui du TGV Est... une avancée dont on reparlera prochainement.

Mettre en œuvre une politique culturelle ouverte et diversifiée pour tous

Le thème de la culture a ensuite été abordé de façon très complète par des acteurs culturels locaux, et des personnes demandeuses d’un meilleur accès à celle-ci. L’objectif de la gauche sera de mettre en œuvre une politique culturelle se rapprochant des gens tant d’un point de vue physique en amenant la culture dans les lieux de vie, et en en réduisant le coût pour qu’elle ne constitue plus une barrière infranchissable pour les gens aux revenus faibles.

Au fil des échanges avec la salle, de nombreux thèmes ont été abordés et auraient mérité d’être plus développés mais les débats ne sont pas terminés et se poursuivront durant la campagne et même au-delà. En toile de fond, la question du pouvoir d’achat est sans cesse revenue, preuve que malgré leurs grands discours Baroin et son idole Sarkozy n’ont fait que détériorer la situation par la politique qu’ils appliquent au quotidien... Seul un coup d’arrêt marqué par la défaite de la droite et l’avènement d’une gauche courageuse dans toute la France à l’occasion des prochaines élections pourra infléchir cette tendance.

Notre ville a des racine, donnons lui des ailes Jaim Myara Troyes municipales 2008

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N959

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|