Le respect pour la dignité humaine ne se mérite pas, il est une donnée préalable."

Tzvetan Todorov Linguiste

Accueil > Archives > National > UMP/Présidentielle

UMP/Présidentielle

Sarkozy chasse sur les terres de Le Pen

samedi 29 avril 2006 , 2576 : visites , par LDA

Après le formidable débat de fond qui a traversé le mouvement anti CPE sur les réponses à apporter à la précarité du travail, à l’emploi des jeunes, aux finalités de l’entreprise, etc... Sarkozy nous ramène au degré zéro de la politique.

" Si certains n’aiment pas la France, vient de déclarer Sarkozy devant les jeunes UMP, qu’ils ne se gênent pas pour la quitter".

Le ministre de l’Intérieur part en chasse aux voix d’extrême droite en singeant ses slogans haineux : "La France, tu l’aimes ou tu la quittes ". Et la France, ce serait la sienne, celles des jeunes de sa formation politique ! La France du rejet de l’autre : immigrés et enfants d’immigrés ou de colonisés, jeunes étudiants et lycéens hostiles au CPE, syndicalistes, manifestants, pourquoi pas ? Sarkozy, propriétaire du label France ? Il faudrait pour vivre en France signer quoi ? Un brevet de sarkozysme ? Un engagement à voter pour lui à l’élection présidentielle ?

Ce n’est pas seulement ridicule, c’est surtout attiser encore une fois les tensions, les clivages. C’est du même registre que Karcher, que racaille. Provoquer là où ça fait le plus mal, pousser aux communautarismes, allumer des incendies pour mieux se donner le rôle du pompier, voilà qui en dit long en même temps sur l’envers de la mondialisation libérale.

La droite veut une France sur mesure. Une immigration en flux tendu, déniant toute citoyenneté à ceux dont elle aura besoin avant de les rejeter. Le projet de loi Sarkozy sur l’immigration, c’est cela. La mondialisation libérale, c’est l’ouverture complète aux logiques de la marchandise, c’est la fermeture pour les hommes. Ce projet de loi, dit le recteur de la grande mosquée de Lyon, s’enferme " dans la conception d’une France faiblissante qui doit préserver ses forces et refuse son ouverture au monde ". Il a " valeur d’atteinte au pacte républicain ".

La politique de Sarkozy est petite au regard du pays et de son histoire Quelle décalage avec cette France en mouvement qui a gagné cette bataille contre le CPE ! Qui a vu dans la rue cette union des générations, des jeunes des lycées débrayant en masse et maîtres de leurs choix, et des forces syndicales, des mots d’ordre de masse et de leurs déclinaisons poétiques, politiques. A-t-on jamais demandé dans ces manifestations, dans ce formidable mouvement, une carte d’identité, un certificat, un justificatif de couleur de peau ? Jamais dans aucune de ces grandes batailles historiques, de la Révolution française à la Résistance, de 36 à 68, jamais la France n’a fait le tri entre ses enfants, entre ses étrangers et " nos frères pourtant ".

La politique de Sarkozy est petite au regard du pays et de son histoire ; elle est conservatrice et dangereuse. Reste, face à ces gesticulations, à tracer les contours d’une véritable politique alternative à gauche. Pas question de laisser réduire le débat à de petites querelles de personnes. La France a soif de vrais changements, de contenus, comme les semaines que nous venons de vivre en ont témoigné avec une force exceptionnelle

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N866

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|