J’aime encore mieux être moi-même dans toute ma misère que d’être aucun de ces gens-là dans toute leur prospérité.” J J ROUSSEAU

Accueil > Archives > Aube > Troyes > Vie de la ville > Fermeture "Le clos fleuri" L’arbre qui cache la forêt ?

Fermeture "Le clos fleuri" L’arbre qui cache la forêt ?

samedi 2 février 2008 , 1696 : visites , par LDA

L’annonce de la fermeture du foyer logement "Le clos fleuri" à Troyes suscite émotion et colère parmi les résidents et leurs familles ainsi que dans le voisinage avec qui au fil du temps les seniors ont tissé un lien étroit.

Mais au-delà de l’aspect très critiquable dont semble avoir été traité ce dossier, un certain nombre de questions se posent quant aux finalités de cette opération orchestrée par la municipalité troyenne. D’abord, pourquoi supprimer une structure qui semble répondre à une demande croissante. Selon le schéma départemental de l’Aube la population des plus de 75 ans va augmenter de plus de 20% d’ici 2011. C’est demain. Les petites structures de ce type au cœur d’un quartier, proche des commerces, à deux pas d’un arrêt de bus donnant directement en centre ville et qui plus est à coté d’une école ce qui favorise le lien entre générations, sont plébiscitées par les personnes âgées. Et puis les foyers de ce type permettent de lutter contre l’isolement en assurant sécurité et proximité aux personnes âgées encore autonomse pour un coût relativement abordable. Là aussi ce type de structures tent à répondre à ce qui est devenu un véritable problème : Le coût élevé des maisons de retraite. A ce jour a Troyes, il existe 252 places en foyer et 95 % sont occupées.

Quelle est la politique de F. Baroin en direction des personnes âgées ?

La fermeture du clos fleuri n’est-elle pas l’arbre qui cache la forêt. Qu’est-ce qui explique une décision aussi précipitée alors qu’une étude sociale a été décidée afin d’estimer les besoins en la matière ? La municipalité troyenne n-a t-elle pas comme objectif de se désengager de la gestion de ce type d’établissement au profit du privé ? On connaît les volontés nationales de l’UMP pour aller dans ce sens. Les associations doivent régulièrement se mobiliser pour repousser les offensives de ce type.

Le cas échéant cela serait lourd de conséquences pour le nombre grandissant de seniors troyens aux faibles revenus. La vigilance s’impose.

P.-S.

La photo :
- P. Bissey LO
- J. Torelli pour les retraité de la CGT
- J. Myara vice président du conseil régional
- A. Zajac conseillère municipale PCF ont lancé un appel pour empêcher la fermeture du "Clos Fleuri".

La Dépêche de l’Aube N958

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|