Il faut bien que la vérité monte des profondeurs du peuple, puisque d’en haut ne viennent que des mensonges.” Louise Michel

Dossier
  • ADMR : des solutions existent !
    27 mai 2011

    L’ADMR, l’association d’aide à domicile en milieu rural, s’apprête à supprimer 17 de ses 33 associations et licencier 264 salariés dans l’Aube ! En 2005, le plan Borloo de « développement des services à la personne » prévoyait pourtant la création de plusieurs milliers d’emplois dans un secteur où, il est vrai, le potentiel d’activité est énorme en vertu du (...)

    Lire la suite

Paroles d’acteurs :

Sylvie - Professeur

jeudi 29 novembre 2007 , 1604 : visites

La grève avait deux raisons :

- Le pouvoir d’achat et les salaires
- La défense de l’école.

Le gouvernement annonce 11.200 postes en moins pour 2008. Il faut y ajouter les 8.000 disparus en 2007 et 2.000 en 2006. Soit 20.000 personnels de l’éducation national en moins en trois ans ! Les conditions de travail pour les enseignants et pour les élèves seront encore plus difficiles. J’ai souvent jusqu’à trente-trois élèves en classe de vente commerce. Ce sont pour la plupart des jeunes qui ont eu des difficultés scolaires. Nous sommes “face à l‘humain” et l’on ne peut pas bien travailler avec chacun lorsqu’ils sont trente trois ! On sent venir aussi des graves réformes. Aujourd’hui, la préparation du bac Pro se fait en quatre ans (deux ans BEP + deux ans au Bac Pro). La menace c’est de réduire à trois ans.

Quant au salaire et au pouvoir d’achat ! Un jeune prof débute à 1300 euros, à environ vingt-cinq ans. Lorsqu’il va falloir ajouter quarante et un ans pour partir en retraite (comme le gouvernement nous le promet) faites le calcul !

Les deux heures supplémentaires détaxées ? dont une heure peut nous être imposée, m ais ne compte pas pour la retraite et n’apporte rien au système. Et chez nous, non seulement l’heure supplémentaire n’est pas majorée, mais elle n’est payée qu’à environ 80% de l’heure normale ! Travailler plus, pour gagner plus ? C’est une surcharge de travail qui empêche l’embauche de jeunes

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N949

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|