“ La survie de l’humanité sur la planète n’est pas soluble dans le capitalisme ” Serge Latouche .

Accueil > Archives > Aube > Romilly-sur-Seine > Suppression du Conseil des Prud’hommes de Romilly

Communiqué

Suppression du Conseil des Prud’hommes de Romilly

jeudi 22 novembre 2007 , 1950 : visites , par Féthi Cheikh

Les informations étaient alarmantes depuis plusieurs semaines. Elles ont été confirmées hier : le Conseil des Prud’hommes de Romilly est appelé à disparaître. Une nouvelle terrible pour les acteurs locaux !

La section du Parti communiste français s’oppose à la suppression du Conseil des Prud’hommes et demande le maintien de cette juridiction à Romilly. Nous souscrivons tout à fait aux conclusions suivantes : "Le Conseil des Prud’hommes est avant tout une juridiction de proximité. Cette particularité permet aux conseillers de mieux connaître l’environnement économique et social ainsi que les différentes parties engagées dans les contentieux. C’est un gage non négligeable pour une justice mieux rendue. C’est un désert judiciaire que l’on installe à Romilly et sur une grande partie du territoire. C’est aussi un considérable affaiblissement pour ne pas dire un démantèlement de la justice du travail, donc de la justice sociale."

Les requérants devront dorénavant se déplacer à Troyes ce qui ne facilitera pas les choses en terme d’accès à la juridiction pour des personnes déjà engagées dans une procédure avec des implications financières souvent importantes. On peut également s’attendre à un engorgement dans le traitement des dossiers regroupés au chef-lieu du département, ce qui aura pour conséquence un allongement du temps d’attente des dédommagements financiers. Cela peut être dramatique pour les plus démunis de nos concitoyens. Avide de revanche, le gouvernement porte un nouveau coup à l’institution chargée de veiller au respect du droit des salariés. Décidément, tous les moyens sont bons pour en finir avec les droits sociaux.

Le gouvernement a tranché et non, comme il l’avait laissé entendre, en privilégiant la proximité. La justice de proximité du gouvernement Sarkozy, dont on nous vente les mérites depuis des mois, a-t-elle encore un sens alors qu’en même temps le Conseil des Prud’hommes est sacrifié ?

Les élus UMP et notamment de la majorité municipale, et le député de la circonscription sont muets sur le sujet. Au Conseil régional les élus UMP, dont Marie-Thérèse Lucas, ont quitté la séance au moment où se discutait un vœu s’opposant à la fermeture de nombreux tribunaux en Champagne Ardenne. Ils se targuaient pourtant, lors de diverses élections, de faire entendre leur voix au plus haut niveau politique et de défendre les intérêts de notre commune.

Aujourd’hui, le gouvernement et les élus UMP ne sont tenus que par un seul engagement : accélérer la disparition des ser-vices publics.

Plus que jamais, il y a urgence à se rassembler et à se mobiliser pour imposer le maintien de cette juridiction à Romilly.

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N948

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|