Honte à celui à qui sa limite suffit. Heureux celui qui se jette au bout de lui-même » Louis Aragon

L'Humeur
  • LA GAUCHE
  • 12 février 2021,
    par Malicette
  • Qu’est-ce qu’elle fout la gauche ? On ne l’entend plus, la gauche ! Pendant ce temps là les cigognes passent et l’hiver est là. Car les cigognes bien sûr, c’est dans le mauvais sens qu’elles vont. En fait la gauche ne se tait pas. La gauche hurle de (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2021 > FEVRIER 2021 > N° 1638 > VACCINS : LE PROFIT D’ABORD ?

VACCINS : LE PROFIT D’ABORD ?

COUP D’OEIL SUR LA CRISE SANITAIRE

vendredi 12 février 2021 , 156 : visites

Une question est dans toutes les têtes : «  pour quelle raison les vaccins n’arrivent-ils pas assez vite et assez nombreux ?  ». La réponse est à l’image de notre monde guidé par une direction qui indique le lucre.

En effet, les laboratoires qui ont breveté leurs vaccins sont dépassés par la demande mais ils refusent de partager leurs secrets de fabrication. Pendant ce temps, des hommes et des femmes meurent, des entreprises connaissent la faillite, nos libertés sont restreintes et le risque de voir se développer des variants plus contagieux ou plus dangereux est grand.

Pfizer et BioNtech ont bien conclu un accord avec le groupe français Sanofi. De quoi s’agit-il ? D’utiliser son usine allemande pour… mettre en flacon le vaccin qui lui sera fourni par ses concurrents à partir de juillet. Et pourtant l’urgence sanitaire mondiale commande de rompre avec les logiques privées et les petits arrangements entre géants de la santé.

La puissance publique doit faire en sorte que les vaccins trouvés soient libérés du secret industriel et les brevets doivent être versés dans le domaine public pour que les vaccins soient massivement produits en France et dans le monde afin de répondre aux besoins humains.

La campagne lancée par les communistes qui consiste à contraindre les laboratoires à verser leurs brevets dans le domaine public fait son chemin puisque si le gouvernement est contraint de décider un nouveau confinement, c’est la condition pour qu’il soit supportable. Car aujourd’hui si le coronavirus tue, la recherche du profit aussi…

LOGOS

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|