La parole n’a pas été donnée à l’homme : il l’a prise. » ARAGON

L'Humeur
  • AU SECOURS PASTEUR
  • 4 décembre 2020,
    par Malicette
  • Au secours, ils sont devenus fous. Je reçois de plus en plus de messages antivaccin. Le monde surinformé devient aussi surintoxiqué. Depuis tout petit je sais que je dois être courageux et présenter mon bras à la maitresse ou au monsieur à la blouse (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • LA 7EME COMPAGNIE À L’ÉLYSÉE
  • 4 décembre 2020
  • Lors des vêpres macroniennes du 12 novembre, je ne sais quel diable m’a piqué : je revoyais la 7ème Compagnie. Castex en Chef Chaudard, Véran et (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2020 > DECEMBRE 2020 > N° 1628 > AU SECOURS PASTEUR

AU SECOURS PASTEUR

vendredi 4 décembre 2020 , 103 : visites , par Malicette

Au secours, ils sont devenus fous. Je reçois de plus en plus de messages antivaccin. Le monde surinformé devient aussi surintoxiqué. Depuis tout petit je sais que je dois être courageux et présenter mon bras à la maitresse ou au monsieur à la blouse blanche. Je ne pleure pas et je suis sauvé de toutes les méchantes maladies qui tuent les enfants. Comme je n’ai pas pleuré, on me raconte l’histoire de ce bon Monsieur Pasteur qui a sauvé le petit Joseph Meister de la rage en le piquant 7 fois. Il est courageux Joseph. Il est gentil M. Pasteur. Et puis il y eut encore tous les savants médecins qui ont protégé les gens contre le bacille de la tuberculose, celui de M. Koch, (un Allemand, je sais, c’est dur !) Mais ce sont Calmette et Guérin qui ont trouvé le vaccin, ouf ! Chantons l’Internationale.

Ne plaisantons plus. Il faut applaudir tous ces chercheurs qui nous ont sauvés de la variole (éradiquée depuis 1980), des grippes, de la rougeole, de la polio, de la diphtérie… Les antivaccins sont vivants à cause de tous ces vaccins, pour beaucoup obligatoires.

Oui mais, nous disent ces imbéciles, on nous trompe, les géants pharmaceutiques se font une santé sur notre dos. C’est vrai, c’est dans ce domaine que les magnats de cette industrie s’engraissent le plus vite. Mais dois-je me priver de manger parce que l’agroalimentaire ne cherche qu’à se faire du blé sur notre dos ? Dois-je ne plus acheter de livres parce que l’édition est entre les mains de quelques milliardaires ?

Dois-je me laisser mourir et faire crever la planète en contaminant mes voisins parce que je n’aime pas les labos Servier et leur médiator ?

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|