« Dans un état bien ordonné, la liberté de la presse doit être illimitée pour les écrivains qui surveillent les fonctionnaires publics. » Marat

L'Humeur
  • LA LEÇON DE JAURÈS
  • 6 novembre 2020
  • On a raison de défendre la laïcité si ça ne consiste pas à mettre la neutralité à la place. Samuel Paty était un vrai laïque lorsqu’il défendait la liberté de conscience qui est le droit d’avoir une opinion, le droit de croire ou de ne pas croire. Le droit (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CONFINEMENT GÉNÉRAL DU CAPITAL !
  • 6 novembre 2020
  • Voilà, ça y est. Reconfinés. Alors que la science alertait en pleine canicule que ça allait taper dur, que la Covid rissolait plus vite que les (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2020 > NOVEMBRE 2020 > N° 1624 > UN CONFINEMENT PLUS STRICT

UN CONFINEMENT PLUS STRICT

vendredi 6 novembre 2020 , 117 : visites

Fabien Roussel, Secrétaire national du PCF a réclamé mardi «  un confinement strict, dur, ferme, à rebours des demandes de réouverture des petits commerces, alors qu’il y a encore beaucoup trop de gens qui travaillent  »

. « Ma grande préoccupation c’est que d’ici 10, 15 jours, nos hôpitaux ne seront plus en capacité de soigner toutes les personnes en train d’être contaminées maintenant, l’épidémie est en train d’enfler dans tout le pays », a prévenu le député du Nord sur LCP.

« La seule réponse est un confinement strict, dur, ferme, c’est le seul moyen de protéger nos concitoyens de ce virus mortel », a-t-il déclaré.

« Ce n’est pas la voie prise, on est en train de tergiverser, hésiter sur les mesures à prendre », a ajouté le secrétaire national du PCF en visant le gouvernement.

Alors que de nombreuses voix dans les oppositions se sont élevées pour demander une plus grande souplesse sur les petits commerces asphyxiés par ce reconfinement, Fabien Roussel a estimé qu’ « il y a encore beaucoup trop de gens qui travaillent, qui prennent des risques d’attraper ce virus ».

« Je pense aussi aux grandes entreprises, aux producteurs automobiles, aux équipementiers... A Toyota par exemple 3.000 personnes travaillent. C’est autant de clusters en puissance que toutes ces entreprises ouvertes  », a-t-il expliqué.

Lors du premier confinement au printemps, le responsable communiste avait déjà pris position pour mieux protéger les travailleurs dans certaines usines.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|