« Dans un état bien ordonné, la liberté de la presse doit être illimitée pour les écrivains qui surveillent les fonctionnaires publics. » Marat

L'Humeur
  • PROPAGANDE
  • 28 août 2020,
    par Gisèle Malaval
  • Il ne fait pas bon être senior en ce moment... « Vous avez échappé au coronavirus ? Retentez votre chance avec Troyes cyclable ! », pourrait dire la publicité apparue sur les panneaux troyens : deux seniors, un homme et une femme, tout sourire et pull (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • EN TRAVERS DE LA GORGE
  • 28 août 2020
  • Le 22 août, c’était le « Jour du dépassement ». Kézako ? C’est le jour à partir duquel notre empreinte écologique (effets de l’activité humaine) dépasse (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2020 > AOUT 2020 > N° 1614 > EN TRAVERS DE LA GORGE

EN TRAVERS DE LA GORGE

CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATTOUILLE

vendredi 28 août 2020 , 55 : visites

Le 22 août, c’était le « Jour du dépassement  ». Kézako ? C’est le jour à partir duquel notre empreinte écologique (effets de l’activité humaine) dépasse la bio-capacité de la planète : ce que la nature peut nous procurer en un an et ce qu’océans et forêts peuvent absorber comme émissions de gaz à effets de serre.

Chute mondiale d’activité pour cause de Covid-19, nous avons bénéficié de 22 jours de bonus par rapport à 2019, où le Dépassement s’était produit le 31 juillet. Pas de quoi fanfaronner de cette « remise gracieuse » imméritée ! Le Jour du Dépassement avance (en 1998, c’était le 30 septembre) et comme le système s’est remis en route pire qu’avant, le Dépassement repartira de plus belle. L’écologie est la Cosette des «  plans de relance », en Europe et ailleurs. Le système de surexploitation globale est devenu insoutenable. Il faut changer. Des mesures permettraient déjà d’aller dans ce sens. Réduire de 50% la consommation de protéines animales et le gaspillage alimentaire ferait gagner 30 jours. Changer les modes de transports et diviser par deux leur empreinte carbone : 13 jours.

C’est aussi bon pour l’emploi. Investir dans la rénovation énergétique des constructions, développer les énergies renouvelables, les transports en commun, le vélo, l’agriculture bio, le tourisme vert, etc., permettrait de maintenir et créer 1 million d’emplois temps plein d’ici 2022, 2 millions d’ici 2030.

L’humanité n’a plus les moyens de vivre à crédit aux crochets de la planète. Avec le réchauffement climatique, nous payons les intérêts de la dette. A défaut de se remuer le popotin, la facture totale pourrait bien nous rester en travers de la gorge.

LE CAPITAINE TRICASSE

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|