L’affirmation de la paix est le plus grand des combats. » Jean Jaurès

L'Humeur
  • MONSIEUR MACRON FAIT SON MARCHÉ
  • 17 juillet 2020
  • On trouve de tout sur les marchés d’été, même des consciences à vendre. Macron cherchait un produit décoiffant, pour épater le bon peuple et lui faire oublier les résultats désastreux de Larem aux municipales. Il a trouvé : deux consciences bien exposées (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • NOIR SUR BLANC
  • 17 juillet 2020
  • Tendance baissière du « blanc » à la bourse langagière. Goethe disait, qu’opposé au noir, il forme une des trois paires de couleur pures. Rimbaud, lui, (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2020 > JUILLET 2020 > N°1608 > Billevesées politiciennes...

Billevesées politiciennes...

vendredi 17 juillet 2020 , 195 : visites

En s’adressant aux Maires, et aux conseiller-es communautaires, JP Cornevin a souhaité exprimer ses divergences et celles des communistes sur les orientations politiques qui sont prises par TCM sous la Présidence de François Baroin. Il a également fortement mis l’accent sur La crise démocratique que nous traversons : « De moins en moins de nos concitoyens s’expriment dans les urnes. L’abstention historique des élections municipales l’atteste.

Raison de plus pour que le débat démocratique se tienne là où il doit se tenir. C’est-à-dire ici même. C’est une des conditions pour que la population s’intéresse à nouveau au débat public, se forge une opinion puis l’exprime dans les urnes. Lorsque l’on donne le sentiment que tout le monde est d’accord, la gauche, la droite, le centre alors que sur le fond ce n’est absolument pas le cas, on donne alors à celles et ceux qui nous observent, un sentiment d’entre soi, de copinage et que finalement, l’intérêt particulier prime sur ce qui doit nous guider : l’intérêt général. »

A l’opposé, le Maire socialiste Olivier Girardin a, quant à lui, décidé de « ne pas planter [s]on drapeau » et estimé que face à la crise il n’a « pas de temps à perdre en billevesées politiciennes » avant de déclarer devant les quelques élu-es de gauche médusés—es, qu’il allait voter « sans aucune espèce d’ambiguïté pour François Baroin » Nul doute que le Maire de Troyes n’en demandait pas tant.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|