L’affirmation de la paix est le plus grand des combats. » Jean Jaurès

L'Humeur
  • FICTION
  • 10 juillet 2020,
    par Malicette
  • Je suis allé ce matin au supermarché Aldi ou Practi, je ne sais plus. Le haut-parleur m’accueillit : « Hello Dear Malicette, très heureux de vous accueillir dans notre hypercasch. Vous pourrez obtenir le plus grand choice dans nos rayons jusqu’à 50 (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • LA RÉCUP’
  • 10 juillet 2020
  • Petit à petit la récup’ fait son nid. Reconditionnement, occasion, antigaspillage... le réemploi comme potion contre « l’hyper-consommophagie ». (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2020 > JUILLET 2020 > N° 1607 > LA RÉCUP’

LA RÉCUP’

CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATTOUILLE

vendredi 10 juillet 2020 , 44 : visites

Petit à petit la récup’ fait son nid. Reconditionnement, occasion, antigaspillage...

le réemploi comme potion contre « l’hyper-consommophagie  ». Mais il y a récup’ et récup’ ! La « récupération politique  » a été décrétée

maladie honteuse de la contestation sociale. Comme il n’existe ni protection idoine, ni Élixir du docteur Raoult, on prévient tout de go : «  hop, hop, hop, pas de récupération politique ! ». A Romilly, la presse locale s’ est dernièrement faite l’écho de l’alerte rouge dans un papier sur le rassemblement contre la fermeture d’un magasin Carrefour. La récupération politique nuit gravement aux luttes sociales : fermez le ban. Remarquez qu’elle ne rabâche ici qu’une leçon martelée depuis toujours au petit peuple : « ne vous mêlez pas de politique ».

Pourquoi alors le personnel de Carrefour est-il venu rencontrer les élus de l’opposition de gauche du Conseil municipal ? Pour qu’ils comptent les mouches comme ceux de droite sur l’air de Monbrave- je-compatis ? Les gilets jaunes avaient aussi averti. Les rondspoints sont vides.

La « récupération politique » est une arnaque idéologique. La lutte sociale est par essence politique car elle vise à changer l’ordre existant des choses. Évidemment, la presse et les médias, aux mains des dominants de classe, nient et dénient. Pourtant, comme le Monsieur Jourdain de Molière qui fait de la prose sans le savoir, les salarié.e.s, les citoyen.ne.s en lutte font bel et bien de la politique. Les élu.e.s PCF et ceux à leur côtés encouragent la réappropriation de la politique où les désinformés, infantilisés, désocialisés reprennent leurs destins en main. Avec eux, la « récup’ », tant anathématisée, récupère sa force de frappe sociale. Et on risque d’en avoir bien besoin.

LE CAPITAINE TRICASSE

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|