“ Le féminisme n’a jamais tué personne. Le machisme tue tous les jours. “ Benoite Groult

L'Humeur
  • DU CYNISME
  • 26 juin 2020,
    par Malicette
  • J’entendais ce matin Jeanne Balibar se payer le ministre de la culture. Elle n’y allait pas à pas feutrés, mais franchement, carrément, dans la gueule. Elle le traitait de cynique, l’accusant d’avoir semé le flou dans ses propositions de relance, (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CONFINEMENT PÉCUNIAIRE
  • 26 juin 2020
  • La richesse se veut discrète. Ainsi en va-t-il des riches propriétaires d’oeuvres d’art. Pour les soustraire aux yeux du grouillot inculte et du fisc (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2020 > JUIN 2020 > N° 1605 > APRÈS LA RENTABILITÉ BAROIN VEUT LA DÉCENTRALISATION !

APRÈS LA RENTABILITÉ BAROIN VEUT LA DÉCENTRALISATION !

Santé - Hôpital

vendredi 26 juin 2020 , 87 : visites

F. Baroin ne semble pas se satisfaire de la tribune de la presse nationale pour faire passer ses messages politiques. Loin de répondre aux problèmes quotidiens des Troyen-nes, ses prises de parole au conseil municipal sont souvent l’occasion de donner de l’écho à ses choix idéologiques.

Ainsi dernièrement, il a appelé de ses voeux une nouvelle étape de décentralisation avec un transfert des compétences en matière de santé de l’Etat vers les collectivités locales, pour, dit-il, “ plus de liberté et d’efficacité ”. La pandémie a montré la nécessité absolue d’avoir un Hôpital public puissant, mais F. Baroin persiste dans son conservatisme : pour les jours d’après il nous ressert un classique suranné de la droite libérale qui affaiblirait un peu plus encore l’Hôpital public et l’ensemble de notre système de santé au bénéfice du business des structures privées.

En fait, l’affaiblissement de notre modèle productif (par exemple 90 % de la pénicilline est produite en Chine) et, surtout, le dogmatisme persistant des gouvernement successifs refusant de donner à la Sécurité Sociale un budget à la hauteur des enjeux de santé publique, semblent bien plus expliquer les difficultés de notre système de santé que le manque de décentralisation. Mais le reconnaître impliquerait de remettre en cause certains choix que nombre d’élites politiques comme F. Baroin ont épousés. Plus de décentralisation apparaît donc comme une revendication idéologique plus confortable.

Privatisation et compétitivité, les deux mamelles de la décentralisation de la santé chère à F. Baroin

Transférer la compétence santé de l’Etat vers les collectivités locales, c’est d’évidence le contraire de ce qu’il faut faire. En Italie, qui a régionalisé sa compétence santé, la lenteur de réaction de la Lombardie a largement contribué à faire de cette région l’épicentre de la crise en Europe sans que Rome ait la possibilité de réagir. Et surtout, d’une manière générale, toutes les études portant sur la décentralisation du système de santé des états montrent que celle-ci conduit systématiquement à creuser les inégalités. Les régions les plus riches peuvent investir quand les régions les plus pauvres, de leur côté, réduisent leurs budgets de santé et la qualité des soins. Pire encore ! Dans ces régions dites «  plus riches  » les investissements de santé souvent d’ordre privé offrent dans la plupart des cas des prestations inaccessibles à une grande partie de la population.

Quoi qu’il en soit en termes de santé, on a déjà vu les ami-es de F. Baroin à l’oeuvre. La funeste loi Bachelot en introduisant la notion de rentabilité (la T2A) a failli tuer l’Hôpital public. Privatisation et compétitivité seraient à coup sûr les deux mamelles de la décentralisation de la santé chère à F. Baroin. Non merci !!

J P CORNEVIN

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|