“ Le féminisme n’a jamais tué personne. Le machisme tue tous les jours. “ Benoite Groult

L'Humeur
  • ON EN APPREND DES CHOSES !
  • 19 juin 2020,
    par Gisèle Malaval
  • Mais qu’est-ce qu’on apprend sur France 2 ? Pendant le confinement près de 5% des enseignants auraient abandonné leur poste ! Ces 5% n’avaient donc pas le droit de garder leurs enfants, de soigner leurs proches, d’avoir des problèmes de connexion en (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATTOUILLE
  • 19 juin 2020
  • Racisme. Il faut des drames pour mettre sur le devant de la scène ce fléau endémique. Ainsi est faite la nature humaine qui s’accommode de (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2020 > JUIN 2020 > N° 1604 > ON EN APPREND DES CHOSES !

ON EN APPREND DES CHOSES !

vendredi 19 juin 2020 , 59 : visites , par Gisèle Malaval

Mais qu’est-ce qu’on apprend sur France 2 ? Pendant le confinement près de 5% des enseignants auraient abandonné leur poste ! Ces 5% n’avaient donc pas le droit de garder leurs enfants, de soigner leurs proches, d’avoir des problèmes de connexion en zone rurale ou tout simplement d’être malades ? La moyenne nationale de l’absence pour toutes les professions est de 5,1% mais pourquoi en parler...

Pour tenter de remédier aux inégalités sociales, et surtout pour installer l’idée que les professeurs peuvent travailler en juillet, M. Blanquer a imaginé les « vacances apprenantes ». Les mots pour désigner ce nouveau concept montrent immédiatement qu’il ne s’agira pas de rattrapage en littérature française. De fait, le ministre évoque pour les élèves « la possibilité de faire de l’accrobranche en anglais, d’aller nager en ayant fait d’abord un programme informatique qui prépare à la plage. » L’activité «  préparer à la plage », difficile à cerner mais sûrement passionnante, va sans aucun doute aider à réduire les inégalités sociales dues au décrochage scolaire. Enfin, tant que M. Blanquer ne songe pas aux cours de natation par informatique...

La mère de Colette avait eu une idée simple pour éveiller ses enfants à la beauté et à la complexité de la nature : les emmener vers 5 h du matin dans la campagne voir l’aube se lever sur les étangs de la Puisaye, leur apprendre le nom de tout ce qu’ils voyaient, leur apprendre à prendre le temps de découvrir. L’analyse par informatique en 1971 des écrits de Colette a montré que de tous les grands auteurs en langue française elle a le vocabulaire le plus riche.

Mais, bon, aujourd’hui, le module « aube apprenante » n’aurait peut-être pas beaucoup de succès.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|