“ Le féminisme n’a jamais tué personne. Le machisme tue tous les jours. “ Benoite Groult

L'Humeur
  • APRÈS LE CLOÎTRE
  • 12 juin 2020,
    par Malicette
  • Rester cloîtré m’a tout de même appris beaucoup de choses, comme par exemple de pouvoir rester cloîtré. Se retrouver avec soi. Qu’en faire ? Pas si abandonné que ça sur cette île de la désolation, car, me parviennent les fureurs du monde et la voix (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATTOUILLE
  • 12 juin 2020
  • La classe ! Pour sa ré-intronisation, le maire de Troyes avait revêtu un masque Lacoste. Le chic du pommadé mondain jusqu’au bout du nez. Bien (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2020 > JUIN 2020 > N° 1603 > ILS OSENT TOUT !

ILS OSENT TOUT !

vendredi 12 juin 2020 , 167 : visites

Oui vous savez, ceux dont Audiard disait que c’est à ça qu’on les reconnait. Retrouvez vous-même la phrase au complet car avec la nouvelle Loi Avia, ça craint : dans le monde « d’avant », en cas de bourde, un pandore vous arrêtait, puis un juge vous sanctionnait (ou pas), ça s’appelait « l’Etat de droit ».

Dans le monde idyllique « d’après », grâce, ou à cause, de cette loi, en cas de propos haineux sur le Net, (à partir de quand suis-je haineux ?) le même pandore pourra décider de faire retirer votre propos et ensuite, seulement ensuite, vous pourrez vous plaindre à un juge.

Continuons, faut croire que le covid est un élément révélateur de ces c.. neries. Des exemples ? Souvenez-vous : les masques, d’abord inutiles deviennent obligatoires en bus, dans des magasins, dans le métro au boulot… Mais… Payants ! Et surtout, surtout, le président lui-même l’a dit (le 18 Mai sur sa chaine BFM) on n’en a jamais manqué, juste on a un peu patouillé dans la choucroute au début.

Autre exemple ? Un député a eu l’idée de proposer que les salariés (je traduis  : les prolos) DONNENT de leurs congés aux soignants, logique, z’ont rien foutu pendant deux mois… sauf que, pas tous et avec quels risques. Allez, une dernière. A vomir. Un préfet (Bourvil avait son douanier, nous un préfet) a osé matérialiser la distanciation par des ananas, et, tenez vous bien au cocotier, distanciation entre un blanc et un noir. C’était aux Antilles ; « en même temps », on y fêtait l’abolition de l’esclavage… Ils osent tout je vous dis.

Jusqu’au président, tout fier de vouloir pour le 11 janvier 2021, son « one Planet summit » à Marseille ; alors je vais lui répondre en anglais puisqu’il néglige notre belle langue : Please Mr macron, go home ! QUICKLY !

Wortegem

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|