“Il faut rebâtir une société humaine où la compétition sera éliminée. Je n’ai pas à être plus fort que l’autre, je dois être plus fort que moi grâce à l’autre.” Albert Jacquard

L'Humeur
  • DE GUY CURE
  • 6 septembre 2019
  • Vérité en-deçà de la Manche, erreur au-delà. Boris Johnson, gêné par sa majorité, met le parlement en vacances. Macron prend plus de gants pour dire son mépris des élus de son propre camp. Pour traiter du problème climatique, il faut des idées. Est-ce (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATTOUILLE
  • 5 septembre 2019
  • Boris Johnson a suspendu le Parlement britannique. Avec Trump bieurlant dans son oreillette droite, le “brexit” s’annonce cacateux. Très (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2019 > SEPTEMBRE 2019 > N°1563 > L’enjeu du bon de soutien

L’enjeu du bon de soutien

vendredi 6 septembre 2019 , 197 : visites

Le bon de soutien à L’Humanité dans le cadre de la préparation de la fête est le prolongement de la souscription, servant à payer les frais indispensables d’un tel évènement : location et remise en état du terrain, installation d’équipements, eau, électricité, assurances, salaires, artistes... Le coût de production de la Fête avoisinne les 6 millions d’euros. La vente durant tout l’été a permis de payer une partie de ces frais.

C’est d’autant plus indispensable cette année que L’Humanité doit payer toutes ses commandes et prestations par avance. Car depuis le 7 février dernier, le journal est en redressement judiciaire ; une période qui ne se terminera, au mieux, que le 7 février 2020, à condition que soit démontrée la viabilité du groupe. Cela implique de ne pas générer de nouvelles dettes et donc de payer les fournisseurs quasiment à la commande.

Acheter, diffuser le bon de soutien, est d’autant plus indispensable que les administrateurs judiciaires et le tribunal de commerce ont fait des résultats financiers de la Fête un indicateur ou une « variable d’ajustement  » de l’économie de L’Humanité. Il reste encore une semaine : chacun, chacune peut placer quelques bons de soutien, sachant que beaucoup se décident aussi en fonction de la météo... qui prévoit un beau soleil.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|