“Si l’argent, vient au monde avec une tache naturelle de sang sur la joue, le capital naît dégouttant de sang et de boue des pieds à la tête.” Karl MARX

L'Humeur
  • DE MALICETTE
  • 29 août 2019
  • Les cérémonies du souvenir sont assez suivies dans le département qui a connu ses pires moments fin août 44, à Creney ou Buchères en particulier. Buchères eut droit à une couverture sur FR3 et Canal 32, l’accent étant mis, cette année, sur les (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATTOUILLE
  • 29 août 2019
  • Une sénatrice “socialiste” (auto-appellation d’origine non contrôlée, car en rupture de ban du PS) demandait la semaine dernière de « vérifier à quoi (...)

  • Lire la suite

G7

le conclave des pompiers pyromanes

jeudi 29 août 2019 , 263 : visites , par LDA

Emmanuel Macron espérait, à Biarritz, apparaître en grand ordonnateur des puissants de la planète. De ce G7, il reste une pincée de piment d’Espelette offert à des femmes de présidents, quelques vagues déclarations d’intention et l’image d’un sommet bunkerisé face aux indignations du monde

Les inégalités sociales n’en seront pas écornées et aucun virage écologique n’a été amorcé. Les ravages de l’Amazonie, conduits par Jair Bolsonaro, ne seront pas stoppés. Le chef d’État brésilien a même raflé des aides pour lutter contre les incendies ! Le dossier iranien ne semble pas avoir avancé en dépit de la venue « surprise » du ministre des Affaires étrangères, la taxe sur les Gafa sera diluée dans le cadre de l’OCDE et Donald Trump s’est mis de côté, pour le prochain G7 qu’il présidera, à quelques semaines de la présidentielle américaine, la possibilité d’une normalisation des relations avec la Russie. Rentrant enchanté du Pays Basque, il n’a rien lâché et compte bien en récolter les fruits électoraux.

Quant à l’économie mondiale, elle continuera à glisser vers la crise et certains pays vers la récession. Les motifs d’espérer étaient dans les rangs des contestataires du G7 ; les plus de 15 000 manifestants réunis, le samedi avec les “décrocheurs” de portraits de Macron, rappelant que sa politique ignore le risque climatique et fait régresser la justice sociale. Leur contre-sommet a évité les pièges du dispositif policier et donné à voir au pays l’image d’une contestation pacifique qui crédibilise leur mobilisation. Celle-ci constitue un ferment de politiques alternatives, combattant les logiques capitalistes, alliant le progrès social et l’exigence écologique, la solidarité entre les peuples du monde et le combat pour la paix. La gauche de transformation peut y puiser un renouveau.

Le discours a sonné faux

Les dirigeants du G7 ont été bien loin d’être à la hauteur de l’urgence climatique. Le président français, apôtre d’un libre-échangisme destructeur pour les écosystèmes et l’atmosphère, s’était costumé en défenseur de l’environnement et opposant au dirigeant d’extrême droite brésilien, avec son annonce de blocage du Mercosur. Cette menace est dans la « ligne Macron » en matière de politique extérieure, qui prétend démontrer que, face aux peurs qui nourrissent les replis nationalistes, les démocraties libérales ne seraient pas impuissantes et inactives. Mais les dirigeants du G7 ont surtout voulu donner des gages à leurs opinions publiques respectives. Et le discours a sonné faux. Donald Trump a annoncé la conclusion en septembre d’un accord avec le Japon. Macron, en réalité, ne rejette pas le contenu du Mercosur, se contentant de suspendre sa ratification à des fins de diplomatie et, d’abord, de communication. En terme de bilan du sommet, « le G7 et son monde, c’est celui de ceux qui prétendent résoudre les problèmes qu’ils contribuent à générer et amplifier », a fort justement résumé l’économiste Maxime Combes

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|