Vous êtes communiste et pourtant vous utilisez Facebook ?
- Vous êtes bien éditorialiste au Figaro et pourtant vous vous soignez grâce à la Sécu.” Ian Brossat répondant à un journaliste du Figaro

L'Humeur
  • VOS PAPIERS !
  • 3 mai 2019
  • Quand des journalistes enquêtent sur la vente d’armes à l’Arabie saoudite, et établissent un lien avec les corps déchiquetés d’enfants yéménites, on voit bien qu’ils mettent en péril la sécurité nationale. Heureusement, les traitres sont convoqués par la (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATTOUILLE
  • 3 mai 2019
  • On se souvient de la « fracture sociale » de Chirac pour la présidentielle de 1995. En fait, l’expression a été forgée par un philosophe et historien (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2019 > Mai 2019 > La dépêche N°1545 > L’intervention de Ian Brossat en résumé

L’intervention de Ian Brossat en résumé

vendredi 3 mai 2019 , 254 : visites

1 - « Ces élections européennes [...] contrairement à ce qu’on nous raconte, ce sont des élections très importantes. [...] Ce sont des élections qui, selon leur issue, nous apporteront plutôt du progrès social ou plutôt de la régression sociale. [...] »

2 - Le 26 mai, « un seul tour, un seul vote, un bulletin rouge pour mettre un carton rouge, puisqu’en l’occurrence notre bulletin est rouge. On a décidé d’afficher la couleur et, dans la période qu’on connaît, je pense que c’est pas mal. [...] »

3 - « Il y a beaucoup de colère. Il y a, face à cela, [...] un président de la Répubique et un gouvernement qui n’entendent rien et ne comprennent rien. [...] Il n’a pas retenu l’augmentation du Smic, il n’a pas retenu l’augmentation des salaires, [...] le rétablissement de l’ISF [et] la baisse de la TVA. [...] »

4 - « Il va falloir qu’on nous explique comment on peut maintenir des hôpitaux et des écoles si, dans le même temps, on supprime des postes de fonctionnaires. [...] »

5 - Macron « a annoncé qu’il avait l’intention de mettre en place une retraite par points. Or, on sait ce que ça veut dire [...] : ça veut dire point de retraite pour beaucoup de gens. [...] »

6 - « Cette colère-là, ne s’est pas éteinte depuis que le Président a tenté de clore le Grand débat national. [...] Il faut que cette colère s’exprime dans les urnes [car] il y a un lien très étroit entre les politiques qui sont menées à l’échelle de l’Europe et les politiques dont nous souffrons à l’échelle de la France. [...] 

7 - « ... Et c’est comme ça qu’on dit au salarié français : sers-toi la ceinture parce que le salarié roumain est prêt à travailler pour moins cher que toi. Et on dit au salarié roumain : sers-toi la ceinture parce que le Bulgare est encore moins cher que toi. [...] Et c’est comme ça qu’on a vu notre industrie disparaître, notamment l’industrie textile. [...] »

8 - « L’Union européenne ne fait rien contre l’évasion fiscale. [...] L’impôt que les multinationales ne payent pas en France, c’est vous qui le payez à leur place. [...] »

9 - « Il est très important que nous ayons demain des députés européens[...] Si on a plus de députés européens pour refuser tout cela, on évitera la catastrophe sociale qu’on a en ce moment. Je vous demande donc de vous mobiliser très nombreux et je suis convaincu que nous pouvons réaliser un très bon résultat. [...]  »

— Vidéo de l’intégralité du discours sur les pages Facebook :

Pcf Troyes Agglo et PCF Romilly-Sur-Seine

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|