“Les macronistes, ces personnes étranges qui veulent des contreparties aux aides sociales, mais qui distribuent sans condition des subventions aux grosses multinationales !" Ian BROSSAT

L'Humeur
  • DE MALICETTE
  • 12 avril 2019
  • On est étonné, ou plutôt abasourdi, d’apprendre que Netanyahou annonce vouloir annexer totalement les colonies israéliennes en Palestine. La tactique d’Israël a été d’occuper systématiquement des ilots de terre fertiles dans ce pays qui est devenu un (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATTOUILLE
  • 12 avril 2019
  • Castorama a bien sûr touché le CICE. Ce qui ne l’a pas empêché, début 2018 de délocaliser en Pologne ses services administratifs, avec une charrette de (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2019 > Avril 2019 > La dépêche N°1542 > Élections européennes

Élections européennes

Les communistes aubois retroussent les manches

vendredi 12 avril 2019 , 147 : visites , par Rémi

En seconde position sur la liste de Ian Brossat, Marie-Hélène Bourlard était à Troyes, mercredi 10 avril, pour poser la “première pierre” de la campagne des communistes Aubois.

Pas de langue de bois. Le parler-vrai d’une ouvrière et le franc-parler d’une révoltée. Telle est Marie-Hélène Bourlard, un petit brin de femme qui connaît, pour l’avoir elle-même vécue, la «  misère du monde  » ; celle des exploités, de ceux qui ne comptent pas quand les actionnaires comptent leurs profits. Une femme engagée, dès l’adolescence dans la lutte des classes, dont on s’efforce de nous faire croire qu’elle ne serait plus qu’une vieille lune. En seconde position sur la liste de Ian Brossat à l’élection européenne, ouvrière du textile, elle a répondu à l’appel des communistes de notre département qui a perdu une vingtaine de milliers d’emplois dans ce secteur suite aux délocalisations vers les pays « à salaires toujours plus bas », autrement dit aux délocalisations des délocalisations.

Le 26 mai, chaque voix comptera

Évidemment, le sujet n’a pas manqué de susciter des témoignages de la part de celles et ceux, syndicalistes, militant.e.s et élu.e.s du PCF, sympathisant.e.s, réunis à la fédération du Parti communiste de l’Aube pour l’accueillir dans une ambiance conviviale. Le temps d’une couple d’heures, Marie-Hélène Bourlard avait posé son bâton de pélerin à Troyes pour lancer, de manière « officielle », la campagne des communistes aubois pour les élections européennes. Sa venue a coïncidé avec la sortie des presses de notre supplément de 4 pages (distribué avec ce numéro de La Dépêche), destiné à être massivement diffusé sur les marchés, boîtes à lettres et autres initiatives à venir. À eux de jouer maintenant pour aller chercher les voix qui permettront de faire élire au Parlement européen la première femme ouvrière. Le 26 mai sera décisif car, faut-il le préciser, il n’y aura qu’un seul tour dans un scrutin à la proportionnelle. Chaque voix comptera et, comme l’a rappelé un intervenant, commençons par le commencement : discuter avec nos familles, nos connaissances... Si, dit-on, « la mobilisation n’est pas la guerre  », faisons en sorte qu’elle soit le gage d’une belle campagne pour notre liste.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|