S’attaquer au réchauffement climatique, c’est d’abord s’attaquer aux 100 multinationales qui sont à l’origine de 70% des émissions de gaz à effet de serre.” Ian Brossat

L'Humeur
  • DE MALICETTE
  • 1er mars 2019
  • Le jour de la Saint-Valentin, le directeur d’une petite entreprise a reçu ce message de sa banque à qui il demandait des conseils de gestion : « À ce jour le système informatique de l’ACPR ne différencie pas le caractère “Blocking” ou “Non-Blocking” des (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATTOUILLE
  • 1er mars 2019
  • À lire une récente chronique du Monde écrite par un prof à Sciences-Po, aussi “capital-risqueur”, les ouvriers ne sont plus dans l’industrie bien que (...)

  • Lire la suite

DE MALICETTE

En marche

vendredi 1er mars 2019 , 84 : visites

Le jour de la Saint-Valentin, le directeur d’une petite entreprise a reçu ce message de sa banque à qui il demandait des conseils de gestion : «  À ce jour le système informatique de l’ACPR ne différencie pas le caractère “Blocking” ou “Non-Blocking” des contrôles publiés par l’EIOPA. Toute validation rule non respectée génère un CRC KO, qu’elle soit de sévérité “Blocking” ou “Non-Blocking”. Les contrôles de sévérité “Non-Blocking” non satisfaits, ne nécessitent pas l’envoi d’une remise corrective pour que la déclaration soit traitée par l’ACPR et par l’EIOPA. » Etc. C’est la novlangue, écran de fumée. On pense à l’argot des malfaiteurs, au jargon des métiers, à celui de la justice d’autrefois, aux médecins de Molière.

La droite a compris qu’il lui fallait, elle aussi un langage assez souple et attractif pour tromper les électeurs. Elle emploie les mots à double sens (la France alliée des E.U. = dépendante), les mots charmants (confiance- réforme-progrès), les mots de la gauche (mots citoyen, républicain, culture, égalité, fraternité), les mots mâles (en marche, à l’assaut des privilèges…). Notons qu’il ne s’agit pas ici des privilèges des riches, mais de ceux des fonctionnaires. Et surtout les mots de la démocratie.

Elle termine souvent par une formule en anglais. Ça fait riche et cultivé… Up to date ! On a volé au peuple les mots que la gauche avait inventés et que la droite utilise aujourd’hui sans vergogne. S’il n’y a plus les mots, restent les actes. S’il n’y a plus la parole, reste le mouvement. En marche donc.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|