“Les macronistes, ces personnes étranges qui veulent des contreparties aux aides sociales, mais qui distribuent sans condition des subventions aux grosses multinationales !" Ian BROSSAT

L'Humeur
  • ÇA VAUT PAS
  • 8 février 2019
  • Macron renoue avec la tradition du bon roi qui ne savait pas et s’enquiert des misères de son peuple. Dans une mise en scène sobre, qui met le héros en valeur, le spectacle est bien huilé et bénéficie d’une large diffusion. Au coeur de l’action et au (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATTOUILLE
  • 8 février 2019
  • « Choose France », choisissez la France. C’était le slogan du raout, récemment organisé à Versailles par Macron. Les grands patrons, comme autrefois les (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2019 > Février 2019 > La dépêche N° 1533 > Conseil municipal : ce qu’il faut aussi retenir

Conseil municipal : ce qu’il faut aussi retenir

"Il y a vraiment quelque chose de choquant"

vendredi 8 février 2019 , 106 : visites

La Dotation de Solidarité Urbaine (DSU) et de « cohésion sociale » est un financement d’État aux communes de plus de 10 000 habitants, pour l’essentiel, afin de « contribuer à l’amélioration des conditions de vie ». En progression constante depuis 2010 pour Romilly, cette dotation est un indicateur fiable de la situation d’une commune, notamment sur le plan social, et prend à contrepied le "Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes" qu’Éric Vuillemin et son entourage assènent à qui veut bien les écouter... à défaut de les croire. Pour 2019, la DSU programmée est de 2 230 000 euros, en progression de 4,5% sur 2018. La commune reçoit un million d’euros de plus qu’en 2014 (+78,7%). Qu’a fait la droite municipale au cours de cette même période ?

Réponse de Fethi Cheikh : « Alors que l’État a produit, dans ce domaine, un renfort significatif de son aide, vous et votre majorité avez réduit de 33% les subventions aux associations qui mettent en oeuvre une solidarité concrète grâce, notamment, à l’implication de nombreux bénévoles. Avec la fermeture du service municipal d’aide à domicile, vous avez réduit la subvention du Centre communal d’action sociale de 100 000 euros et ne dotez pas celui-ci des moyens suffisants pour qu’il soit à la hauteur de l’accompagnement de ceux qui en ont besoin. Il y a vraiment quelque chose de choquant dans la persistance de cette attitude que nous vous demandons de revoir.  »

“et bien, nous ne voyons rien !”

Pour calculer l’impôt, deux paramètres : le taux, exprimé en pourcentage, et l’assiette qui est le montant retenu comme base du calcul d’un impôt ou d’une taxe ; le second étant multiplié par le premier. Éric Vuillemin a annoncé une baisse de 2,2% du taux de la Taxe sur le foncier bâti et de la CFE (Cotisation foncière des entreprises). Bonne nouvelle a priori.

À priori car, comme l’a fait remarquer Fethi Cheikh, «  La totalité de cette diminution sera annulée par la revalorisation des bases d’imposition. Sur les feuilles d’impôts, le montant à acquitter par les contribuables en 2019 sera donc parfaitement identique à celui acquitté en 2018. Nous sommes bien loin de la poursuite de la baisse d’impôt que vous annonciez l’an dernier : “Ne soyez pas pressés”, disiez-vous, “laissez le temps au temps”, “vous verrez l’an prochain”… Et bien, nous ne voyons rien ! Ou vraiment pas grand-chose ! Surtout si l’on tient compte du matraquage fiscal que vous avez mis en place, au début du mandat, sans que vous sachiez alors que le gouvernement supprimerait progressivement la taxe d’habitation.  »

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|