“Priver un individu de ses droits fondamentaux, c’est d’abord le priver de la capacité du politique.” Hannah Arendtquet

L'Humeur
  • DE GUY CURE
  • 11 janvier 2019
  • Benalla, c’est bien fini. Circulez, y a plus rien à voir ! Après le gouvernement, tous les EnMarcheurs ont répété qu’il y avait des problèmes bien plus importants à affronter et qu’il fallait tourner la page d’une péripétie. Effectivement, dans les jours (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATTOUILLE
  • 11 janvier 2019
  • Pas de coup de pouce au Smic, pensions et minima sociaux "décrochés" de l’inflation pour leur indexation (0,3% de revalorisation au lieu de 1,6% (...)

  • Lire la suite

DE GUY CURE

PLUS OU MOINS

vendredi 11 janvier 2019 , 34 : visites

Benalla, c’est bien fini. Circulez, y a plus rien à voir ! Après le gouvernement, tous les EnMarcheurs ont répété qu’il y avait des problèmes bien plus importants à affronter et qu’il fallait tourner la page d’une péripétie. Effectivement, dans les jours qui viennent, le ciel va s’illuminer et l’avenir s’enchanter. Une lettre présidentielle et un grand débat sont annoncés comme le début de la solution aux problèmes dont les Gilets jaunes sont les révélateurs. Macron met la barre très haut en évoquant « la fin du capitalisme ultralibéral et financier  ». On sent bien que le changement, c’est maintenant ou pas longtemps après.

Alors trêve d’agitation à propos des petits problèmes de la vie quotidienne. Finis les comportements mesquins et vulgaires et place à la méditation et à la réflexion ! Circulez et causez ! Benalla, c’est bien fini. Il me reste pourtant comme un doute : quand on n’est pas capable de régler un petit problème, quand la péripétie se prolonge, quand le gouvernement et les députés font obstacle pour supprimer une zone de non-droit, quelle crédibilité leur reste-t-il quand ils prétendent vouloir guérir les plaies de notre société. On dit que qui peut le plus peut le moins. Mais qui ne veut pas le moins, peut-il réellement vouloir le plus ?

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|