“Les macronistes, ces personnes étranges qui veulent des contreparties aux aides sociales, mais qui distribuent sans condition des subventions aux grosses multinationales !" Ian BROSSAT

L'Humeur
  • L’HUMEUR DE GUY CURE
  • 17 décembre 2018
  • Ainsi donc, Macron se voulait Jupitérien. Le symbole était plaisant. Jupiter est la planète à la lueur douce. Elle a une influence bénéfique sur la destinée humaine. Elle dispense des rayons de justice. L’adjectif jovial dérive de son nom. L’actualité (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2018 > DECEMBRE 2018 > N°1525 > Le dossier de la semaine

Le dossier de la semaine

Qu’ils portent des gilets jaunes, des blouses blanches, des cols bleus dans les usines, ou des robes noires, des millions de femmes et d’hommes n’acceptent plus le sort qui leur est fait. Nos sommes des leurs !

lundi 17 décembre 2018 , 240 : visites

Macron, président des riches

On ne peut continuer à vivre avec des salaires de misère, des pensions et des allocations rognées, une protection sociale réduite au minimum. Macron et son gouvernement ont multiplié les cadeaux fiscaux à une poignée d’ultra riches et au capital. 358 000 familles exonérées d’ISF alors que leur patrimoine représente 1 000 milliards d’euros ! Il a multiplié les cadeaux au profit des grandes entreprises (CICE) ! Il a ainsi aggravé la précarité pour les salariés, les privés d’emplois, les jeunes, les retraités, précarité dont les femmes sont les premières victimes. En même temps, il augmente les impôts des ménages moyens et modestes, en particulier la CSG.

Transition écologique + progrès social

Pour le Parti communiste, la transition écologique, vitale à l’heure où l’humanité et notre planète sont menacées, ne peut être menée à bien sans progrès social et sans changer notre modèle économique. Mais dès maintenant et pour que chacune et chacun puissent vivre dignement, il y a besoin d’augmenter les salaires, les pensions, les minima sociaux, de développer les qualifications. Il y a besoin de développer les services publics et de consacrer des investissements massifs dans les transports collectifs, la rénovation énergétique des logements, une autre industrie. Les moyens pour y parvenir existent : banques, profits, fonds publics... C’est sur tous ces fronts qu’il faut progresser simultanément.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|